Religion : Les membres du mouvement des Focolari ont clos leurs festivités en prière

Les membres du mouvement des Focolari reçoivent des bénédictions du célébrant. (Julien Monsan)
Les membres du mouvement des Focolari reçoivent des bénédictions du célébrant. (Julien Monsan)
Les membres du mouvement des Focolari reçoivent des bénédictions du célébrant. (Julien Monsan)

Religion : Les membres du mouvement des Focolari ont clos leurs festivités en prière

Le 17/05/21 à 09:29
modifié 17/05/21 à 09:29
Les membres du mouvement des Focolari ont clos les festivités marquant le centenaire de Chiara Lubich, le dimanche 16 mai 2021, par la prière, à la Cathédrale Saint-Paul du Plateau. Cette messe a été présidée par le vicaire général du diocèse d’Abidjan Pierre Claver Yessoh.

Le père Ange Fidèle Gossan, vicaire à la Cathédrale Saint-Paul du Plateau, dans son homélie, a invité les chrétiens à vivre en étant fidèles à la parole de Dieu. « Par la pratique de la parole de Dieu, le chrétien doit pouvoir se démarquer », a-t-il affirmé. Il a insisté sur le fait de s’offrir, gage du véritable amour. Indiquant que la matérialisation de l’amour, c’est faire passer le bonheur de l’autre avant tout. Pour lui, l’amour peut se manifester dans de petits gestes que sont un sourire, un accueil chaleureux, un bonjour, un simple pardon accordé.

Les chrétiens ont un rôle à jouer. Aussi fait-il remarquer qu’il est déplorable de voir des chrétiens vivre dans le mensonge, dans la désunion. C’est pourquoi il a imploré le Seigneur pour qu’Il accorde sa force à ses enfants de travailler ensemble pour bouter le mal.

Le vicaire général du diocèse d’Abidjan Pierre Claver Yessoh a délivré un message de son éminence Jean-Pierre cardinal Kutwa aux membres du mouvement des Focolari. Il a témoigné son satisfecit quant à l’avancée de ce mouvement qui, dans ses débuts, était implanté à Man et a su se répandre. Il a par ailleurs assuré la communauté de ses prières et de son engagement sans faille pour faire connaître ce mouvement qui fait la promotion de la paix sociale, de l’amour et de la charité.

La co-responsable du mouvement des Focolari d’Abidjan, Martine Kablan, a rappelé les fondamentaux dudit mouvement. Il s’agit de coopérer à la construction d’un monde plus uni, sous le signe de la prière.

Elle a déclaré que ce centenaire vise à réaffirmer leur engagement à poursuivre l’œuvre de leur fondatrice Chiara Lubich tout en étant des témoins joyeux dans leurs différents milieux.

Les festivités marquant le centenaire de Chiara Lubich ont débuté en 2020, à la Cathédrale Saint-André de Yopougon. Mais la crise sanitaire à Covid-19 a quelque peu impacté la clôture des festivités.

Le mouvement des Focolari est une association de droit pontifical approuvé par l’Eglise catholique en 1962. Il a été fondé en 1943 à Trente en Italie par une institutrice italienne Chiara Lubich. Il est présent dans plus de 180 pays et est installé en Côte d’Ivoire depuis 1975

Le 17/05/21 à 09:29
modifié 17/05/21 à 09:29

LES + POPULAIRES

Éducation : Des avancées notables enregistrées depuis 2011 Droits de l’homme et citoyenneté : Les enseignants de l’Infas formés au civisme Vaccins COVID-19 : Du rejet à la pénurie, comment la Côte d’Ivoire est devenue un modèle de gestion de la défiance