Santé sexuelle et reproductive : Près de 300 élèves infirmiers et sages-femmes s’imprègnent du projet « Ma réalité »

Les élèves-infirmiers à l'écoute des membres de l'Ong Messi
Les élèves-infirmiers à l'écoute des membres de l'Ong Messi
Les élèves-infirmiers à l'écoute des membres de l'Ong Messi

Santé sexuelle et reproductive : Près de 300 élèves infirmiers et sages-femmes s’imprègnent du projet « Ma réalité »

Le 16/05/21 à 15:14
modifié 16/05/21 à 15:14
Les amphithéâtres A et B de l’Institut de formation des agents de la santé (Infas), au Chu de Treichville ont refusé du monde. Les élèves infirmiers et sages-femmes ne voulaient pas se faire conter ce passage des membres de l’Ong Mission des jeunes pour l’éducation, la santé, la solidarité et l’inclusion (Messi) venus les entretenir sur le projet "Ma réalité". Ce sont près de 300 futurs agents de santé qui ont pris part à cette journée de sensibilisation, le 7 mai 2021, à l’Infas. Présentation des murs de témoignages et projection des capsules « Ma réalité » ont meublé cette journée sensibilisation.

Tènin Traoré, membre de l'Ong Messi
Tènin Traoré, membre de l'Ong Messi



Mme Zéguiba Légré Armelle Diane, membre de l’Ong Messi a souligné qu’à travers cette action, il s’agit de relever le défi de l’accessibilité des adolescents des jeunes au service de la santé de la reproduction et du planning familial (Sr/Pf). Poursuivant, elle indiqué aux futurs agents de santé que le projet « Ma réalité » fait partie des initiatives visant à l’amélioration des services de Sr/Pf. Pour elle, ce projet vient « interpeller sur la nécessité du dialogue entre parents, adolescents et jeunes en partageant la réalité, le vécu des jeunes en matière de Sr/Pf. »

En choisissant l’Infas et l’Infs, fera-t-elle remarquer, il s’agit d’interpeller les futurs agents de santé et travailleurs sociaux sur la nécessité d’améliorer leur prestation à l’endroit de la cible jeune.

Selon Tènin Traoré de l’Ong Messi, cette campagne de sensibilisation vise à amener les futurs travailleurs sociaux et agents de santé à adopter de bonnes attitudes dans leur futur milieu de travail. Et surtout, a-t-elle précisé, en faveur des adolescents et jeunes.

Mme Legré, membre de l'Ong Messi
Mme Legré, membre de l'Ong Messi



Les membres de l’Ong Messi ont, à travers cette rencontre, crée un cadre d’échange avec les futurs agents de santé pour qu’ils s’imprègnent des réalités des adolescents et jeunes.

Depuis le 19 septembre 2019, le consortium composé de l’Association des femmes juristes de Côte d’Ivoire (Afjci), l’Association de soutien à l’autopromotion sanitaire urbain (Asapsu) et la Mission des jeunes pour l’éducation, la santé, la solidarité et l’inclusion (Messi) met en œuvre le projet « Ma réalité » en partenariat avec Equilibre et population (Equipop).



Le 16/05/21 à 15:14
modifié 16/05/21 à 15:14

LES + POPULAIRES

Sassandra : Une vieille femme égorgée par son fils Union nationale des pharmaciens privés de Côte d’Ivoire: 23 nouveaux présidents de section investis Axe Tiébissou-Djébonoua: Une collision entre deux camions fait une victime et d’importants dégâts matériels