Tennis/Internationaux juniors d’Abidjan 2021 : Myko, roi sur ses terres !

Myko a reçu son trophée des mains du directeur général de la Fit, Souleymane Ouattara. (DR)
Myko a reçu son trophée des mains du directeur général de la Fit, Souleymane Ouattara. (DR)
Myko a reçu son trophée des mains du directeur général de la Fit, Souleymane Ouattara. (DR)

Tennis/Internationaux juniors d’Abidjan 2021 : Myko, roi sur ses terres !

Le 03/05/21 à 22:48
modifié 03/05/21 à 22:48
Les lampions se sont éteints le 2 mai, sur la 4e édition de l’Itf junior tour 2021 d’Abidjan. Après s’être loupé lors du premier tournoi (grade 5), où il est tombé en demi-finale, Yohann Kouamé dit Myko a relevé la tête de la Côte d’Ivoire dans le second tournoi. Il a remporté avec panache le grade 4 qui sanctionnait le tournoi d'Abidjan devant le Français d’origine asiatique, Lucas Phanthala (6/3 ; 6/0).

Une belle finale de Simple garçons que l’Ivoirien a maîtrisée de bout en bout. « Ce n’était pas évident. J’avais affaire à un adversaire qui ne faisait pas beaucoup de fautes. Il a fallu le faire déjouer en usant de ma puissance, pour le repousser au maximum. Tout en allant chercher les balles. Dieu merci, cette stratégie a marché », a indiqué Yohann Myko, après sa victoire.

Le jeune Espoir du tennis ivoirien n’a pas manqué de saluer le public qui, dit-il, lui a été d‘un soutien important. Pour accéder au sommet du podium dimanche soir, Myko a présenté un parcours impeccable. Il a d’abord franchi le piège de l’Égyptien Omra Farahat (6/1 ; 6/1). Ensuite, il a un peu forcé son talent contre le Français Karl Holder (5/7 ; 6/3 ; 3 ;1 Ret). Puis, il devait faire face, en demi-finale, à un autre Ivoirien Kouamé Michaël, né et vivant en France (W.O).

Finalement, ce dernier a signé forfait. Laissant la voie de la finale à Myko qui n’a pas boudé son plaisir. Myko remporte et engrange les 55 points que proposait ce premier grade 4 Itf juniors offert par Boniface Papa Nouveau et la Fédération ivoirienne de tennis (Fit).

Léa Barthelier, vainqueur du Simple filles. (DR)
Léa Barthelier, vainqueur du Simple filles. (DR)
Léa Barthelier, vainqueur du Simple filles. (DR)



Vainqueur en septembre 2019 d’un grade 4 à Lomé au Togo, Myko est surtout fier de rafler celui-ci à Abidjan, sur ses terres. Sur les traces d’Eliakim Coulibaly, nouveau sociétaire de la Mouratoglu Académie de Nice, les exploits de Yohann Myko Kouamé sont la preuve de la qualité de la formation que les enseignants ivoiriens donnent aux jeunes.

Chez les jeunes filles, c'est la Française Léa Barthelier qui a remporté le grade 4. Elle a battu, en finale, l’Égyptienne Layla Shoukry (2/6 ; 6/2 ; 6/0).

Naturellement, le directeur général de la Fédération ivoirienne de tennis (Fit), Souleymane Ouattara, ne peut que se réjouir de la performance du jeune ivoirien à peine âgé de 18 ans. La joie de l’administrateur de la Fit se justifie. Car la Côte d’Ivoire qui retrouve la Coupe Davis, dès cette année, va avoir besoin de Yohann Myko, en plus d’Eliakim Coulibaly, Abdoul Karim Ouattara et autres étoiles montantes pour porter le flambeau national.

Boniface Papa Nouveau, le promoteur, lui, se félicite du succès enregistré à Itf junior Tour 2021. « Il faut rendre gloire à Dieu. Organiser ces deux compétitions internationales à Abidjan, en cette période de crise sanitaire mondiale n’était pas gagné d’avance. Merci au ministère de la Promotion des sports et du Développement de l’économie sportive, à toutes ces entreprises citoyennes qui ont permis que nous tenions ce pari 2021 », a-t-il indiqué.

Il annonce un futur tournoi à Abidjan ou à Yamoussoukro d’ici la fin de l’année.



Le 03/05/21 à 22:48
modifié 03/05/21 à 22:48

LES + POPULAIRES

Attaque contre l’agent collecteur de Lonaci à Vridi-Zimbabwe: Les auteurs dans les filets de la police criminelle Rupture collective du jeûne: Moment convivial d'échanges et de partage avec l’Ambassadeur d’Arabie Saoudite à sa résidence Sécurité : Il n'y a pas eu d'attaque à Kafolo