Taekwondo : Bamba Cheick Daniel « réquisitionné » pour consolider les acquis

Le ministre Danho Paulin (à gauche) est préoccupé par l'avenir du Taekwondo dans le pays. (DR)
Le ministre Danho Paulin (à gauche) est préoccupé par l'avenir du Taekwondo dans le pays. (DR)
Le ministre Danho Paulin (à gauche) est préoccupé par l'avenir du Taekwondo dans le pays. (DR)

Taekwondo : Bamba Cheick Daniel « réquisitionné » pour consolider les acquis

Le 03/05/21 à 21:54
modifié 03/05/21 à 21:54
Si le ministre Paulin Danho l’avait dit quelques mois plus tôt, peut-être que cela allait faire réfléchir par deux fois le président Bamba Cheick Daniel, avant son annonce de départ de la tête de la Fédération ivoirienne de taekwondo. Mais, le train qui est lancé ne fait pas marche arrière.

C’est que le 30 avril, au cours de sa visite aux taekwondo-in qui sont au vert depuis le mois de janvier au complexe sportif et hôtelier Midid, juste à côté du Club municipal de Cocody, aux Deux-Plateaux, le ministre de la Promotion des Sports et du Développement de l’économie sportive qui se dit fier et heureux à la veille des Jeux olympiques de Tokyo, a déclaré solennellement qu’il « réquisitionnait » son aîné, Bamba Cheick Daniel afin que ce dernier puisse consolider les acquis qu’il a obtenus pour le taekwondo et pour la Côte d’Ivoire.

« Il est surpris de mon annonce parce que je ne lui avais pas soufflé mot. Mais nous allons lui demander de rester un peu car c’est maintenant qu’il faut consolider les acquis pour les générations futures. Le président Bamba Cheick n’ira pas à la retraite. Il continuera de servir la Côte d’Ivoire. C’est d’ailleurs son destin. En plus, il est préfet hors grade, or on est préfet à vie. Donc il a commencé quelque chose et nous pensons qu’il doit terminer ce qu’il a commencé », a déclaré le ministre. Il n’a pas manqué de souligner son admiration pour celui qu’il appelle affectueusement Me Odane (le surnom fétiche de Bamba Cheick Daniel depuis l’Abidjan université club).

« Cela fait 40 ans qu’il pratique le taekwondo. Mais il est resté constant. Il a surtout gardé sa modestie et sa passion. Et ce, malgré toutes les hautes fonctions qu’il a occupées au sommet de l’État : Préfet hors grade, directeur général, directeur de cabinet, ministre. Aujourd’hui, grâce à lui, le taekwondo a franchi des étapes qu’on n’imaginait même pas », a relevé Paulin Danho.

Pour lui, Bamba Cheick Daniel fait partie de « ceux qui posent des actes pour la postérité et non de ceux qui luttent pour avoir des choses ». Le patron des sports faisait allusion au centre sportif, culturel et des Tic, le plus grand en Afrique dédié à la promotion du taekwondo avec une ouverture sur le renforcement des relations diplomatiques entre la Corée et la Côte d’Ivoire. Avant de faire une petite comparaison : « On a rarement vu un centre qui joue à la fois tous ces rôles. Même le grand stade olympique d’Ebimpé ne sert qu’à jouer au football, malgré sa portée diplomatique ».

Le centre Alassane Ouattara acquis grâce « à la vision et à la témérité du président Bamba Cheick Daniel cumule à la fois le sport, la culture et la lutte contre la fracture numérique ». C’est pourquoi, selon les propos du ministre, le Président de la République n’a pas hésité un instant à prendre directement une ordonnance qui a été adoptée en Conseil des ministres pour donner un statut au temple offert par la Corée à plus de 6 milliards de F Cfa.

Une manière de tuer tous les esprits chagrins qui exhibaient un conflit foncier qui devrait plomber le projet rêvé par Bamba Cheick Daniel.


Le 03/05/21 à 21:54
modifié 03/05/21 à 21:54

LES + POPULAIRES

Attaque contre l’agent collecteur de Lonaci à Vridi-Zimbabwe: Les auteurs dans les filets de la police criminelle Rupture collective du jeûne: Moment convivial d'échanges et de partage avec l’Ambassadeur d’Arabie Saoudite à sa résidence Sécurité : Il n'y a pas eu d'attaque à Kafolo