Bonne gouvernance/corruption: N’Golo Coulibaly et Épiphane Zoro Bi Ballo s’engagent à mener le combat ensemble

N’Golo Coulibaly (à gauche) et Épiphane Zoro Bi Ballo ont aussi engagé leurs collaborateurs à la mise en place de cette synergie d’action. (DR)
N’Golo Coulibaly (à gauche) et Épiphane Zoro Bi Ballo ont aussi engagé leurs collaborateurs à la mise en place de cette synergie d’action. (DR)
N’Golo Coulibaly (à gauche) et Épiphane Zoro Bi Ballo ont aussi engagé leurs collaborateurs à la mise en place de cette synergie d’action. (DR)

Bonne gouvernance/corruption: N’Golo Coulibaly et Épiphane Zoro Bi Ballo s’engagent à mener le combat ensemble

Le 03/05/21 à 20:53
modifié 03/05/21 à 20:53
Le ministre de la Promotion de la Bonne gouvernance, du Renforcement des capacités et de la Lutte contre la corruption, Épiphane Zoro Bi Ballo, était le 30 avril, dans les locaux de la Haute autorité de la bonne gouvernance (Habg) pour exprimer sa volonté de travailler en synergie avec cette institution et son président, N’Golo Coulibaly.

À l’occasion, N’Golo Coulibaly a salué l’initiative d’Épiphane Zoro Bi Ballo de se rapprocher de la Haute autorité de la bonne gouvernance, pour faire en sorte que la concertation, la coordination et la collaboration soient les maîtres-mots d’une action gouvernementale ordonnée, cohérente et efficace sur une matière aussi « délicate » que la lutte contre la corruption.

Selon le président de la Haute autorité de la bonne gouvernance, cet engagement des deux parties à mutualiser leurs efforts s'inscrit dans la vision du Président de la République, Alassane Ouattara, de placer son mandat sous le signe de la transparence.

N’Golo Coulibaly estime même que la création d’un ministère chargé de cette question achève de démontrer la volonté du Chef de l’État de combattre efficacement ce fléau. En outre, il s’est félicité du choix du Chef de l’Exécutif porté « sur un homme de caractère » pour mener à bien cette mission.

Pour sa part, Épiphane Zoro Bi Ballo s’est réjoui de la volonté affichée des deux parties de travailler ensemble pour traiter ce mal « qui est la clé de voûte de tous les projets » de développement. Le ministre de la Promotion de la bonne gouvernance, du Renforcement des capacités et de la Lutte contre la corruption a donc indiqué être allé vers la Haute autorité de la bonne gouvernance « pour écouter ses recommandations et définir avec elle un mécanisme de synergie ».

Cela passe par le travail qui consistera à apprécier ensemble la pertinence des actions à mener et voir ensemble ce qui peut être susceptible d’être mis en priorité, a-t-il souligné. Il s’est également engagé à servir de courroie de transmission pour amener les différents ministères à prendre les décisions qu’il faudra.

Par ailleurs, le ministre Épiphane Zoro Bi Ballo a procédé à sa déclaration de patrimoine avant la séance de travail. Il a été félicité par N’Golo Coulibaly pour avoir été le premier ministre du nouveau gouvernement à le faire. Mais également, parce qu’il l’avait déjà fait lorsqu’il avait été nommé en qualité de secrétaire d’État au Renforcement des capacités.


Le 03/05/21 à 20:53
modifié 03/05/21 à 20:53

LES + POPULAIRES

Attaque contre l’agent collecteur de Lonaci à Vridi-Zimbabwe: Les auteurs dans les filets de la police criminelle Rupture collective du jeûne: Moment convivial d'échanges et de partage avec l’Ambassadeur d’Arabie Saoudite à sa résidence Sécurité : Il n'y a pas eu d'attaque à Kafolo