Ramadan : La Cofem-ci fait don de vivres et non-vivres aux prisonniers musulmans de la Maca

Un don apprécié par les récipiendaires. (DR)
Un don apprécié par les récipiendaires. (DR)
Un don apprécié par les récipiendaires. (DR)

Ramadan : La Cofem-ci fait don de vivres et non-vivres aux prisonniers musulmans de la Maca

Le 03/05/21 à 14:18
modifié 03/05/21 à 14:18
Les membres de la confédération étaient à la prison civile de Yopougon le 2 mai, pour faire parler leur coeur.
La Confédération des organisations féminines musulmanes pour l'unité, la paix et le développement en Côte d'Ivoire (Cofem-ci) a fait don de vivres et non-vivres aux pensionnaires musulmans de la Maison d’arrêt et de correction d'Abidjan (Maca) le 2 mai, dans les locaux de la prison civile.

Ce don est composé de 10 cartons de sucre, 200kg de riz, 10 cartons de dattes, 10 cartons de bouteille d'eau, des vêtements, des rouleaux de papier hygiénique, pour un montant de près de 2 millions de FCfa.

La cérémonie a eu lieu en présence de l'imam de la Maca, Bakounadi Ouattara, par ailleurs, aumônier principal des prisonniers de Côte d'Ivoire.

Cette action, selon Mme Adja Fofana Mariam née Coulibaly, présidente de la Cofem-ci, s'inscrit dans le cadre de l’aide que son organisation apporte aux démunis chaque année. Elle vise également à apporter son réconfort et sa solidarité aux détenus. À l'en croire, il s’agit de permettre aux pensionnaires musulmans de profiter pleinement de ce mois béni de ramadan.

La présidente a saisi l'occasion pour encourager et donner de l’espoir aux prisonniers. « Nous invitons tous nos enfants présents dans ce centre de détention, à rester forts pour ne pas perdre espoir. Car en islam, tant que l'individu n'a pas rendu l'âme, Dieu, le Créateur céleste va toujours lui pardonner ses fautes », a-t-elle conseillé.

La délégation de la Cofem-ci procède au don. (DR)
La délégation de la Cofem-ci procède au don. (DR)



Visiblement heureux, l'imam Bakounadi Ouattara a tenu à remercier la structure donatrice pour la belle initiative qui soulage les prisonniers. Il faut noter que la confédération existe depuis 2000. Elle est à sa 7e édition et a déjà mené plusieurs actions dans ce sens, notamment à la pouponnière de Grand-Bassam, à l'Institut des aveugles à Yopougon, etc.



Le 03/05/21 à 14:18
modifié 03/05/21 à 14:18

LES + POPULAIRES

Attaque contre l’agent collecteur de Lonaci à Vridi-Zimbabwe: Les auteurs dans les filets de la police criminelle Rupture collective du jeûne: Moment convivial d'échanges et de partage avec l’Ambassadeur d’Arabie Saoudite à sa résidence Sécurité : Il n'y a pas eu d'attaque à Kafolo