INFAS : La directrice générale propose la construction d’un deuxième institut de formation à Abidjan

Pr Méliane N’Dhatz, directrice générale de l'Infas, a présenté le bilan des activités. (Photo : Ange Kumassi)
Pr Méliane N’Dhatz, directrice générale de l'Infas, a présenté le bilan des activités. (Photo : Ange Kumassi)
Pr Méliane N’Dhatz, directrice générale de l'Infas, a présenté le bilan des activités. (Photo : Ange Kumassi)

INFAS : La directrice générale propose la construction d’un deuxième institut de formation à Abidjan

Pr Méliane N’Dhatz épouse Sanogo, directrice générale de l’Institut national de formation des agents de santé (Infas), a présenté ce lundi 3 mai 2021, le bilan de ses activités menées depuis sa prise fonction. C’était lors d’une conférence de presse organisée au sein dudit institut, sis à Abidjan-Treichville. A cette occasion, elle a proposé la construction d’un Infas 2 à Abidjan pour désengorger l’institut existant.

« Il est important qu'il y ait un Infas 2 à Abidjan qui soit consacré à la formation initiale. Pour ce faire, nous avons écrit à la préfecture d'Abidjan. Nous sollicitons des mairies qui peuvent nous aider en nous donnant un terrain de 20 hectares pour construire cet institut », a-t-elle plaidé.

En ce qui concerne les activités menées, la directrice générale a cité, entre autres, la mise en place des formations initiales, continues et supérieures qui permettront de former et assurer le perfectionnement des agents de santé sur le terrain par le renforcement des compétences, la spécialisation dans les domaines des sciences infirmières et obstétricales, techniques et biotechnologiques.

Au plan régional, l’Infas d’Abidjan héberge le Master en pédagogie qui fait intervenir sept pays africains. « L’Infas est un centre d’excellence dans lequel se déroulent plusieurs types de formations. Pour le cycle supérieur, nous hébergeons le Master en pédagogie qui abrite sept pays, à savoir la Côte d’Ivoire, le Mali, le Tchad, le Benin, la Mauritanie, le Niger et le Burkina Faso », a détaillé Pr Méliane N’Dhatz.

Elle a également mentionné la mise à disponibilité des diplômes de Licence et d'un Master régional spécialisé en télémédecine et pratique médicale à distance, en utilisant les Tic dans le cadre de e-santé ou santé digitale.

Il s’agit des nouveaux cycles de formations sur la gestion de chaîne logistique et d’approvisionnement en santé, la télémédecine et l’innovation technologique, le système de formation en santé, la qualité gestion des risques et sécurité des soins et un certificat avancé en santé du travail.

« Aujourd’hui, nous sommes obligés d’utiliser les Tic pour mettre la qualité dans tous ce que nous faisons et c’est donc dans ce sens que l’Infas a ouvert avec ses partenaires des filières en Licence-Master », a-t-elle fait remarquer.

A l’issue de cette conférence, elle a invité ses collaborateurs ainsi que les étudiants à cultiver l’excellence. « Nous nous engageons résolument à aller à l’excellence car c’est au quotidien que nous devons l'acquérir », a-t-elle exhorté.

Ange Kumassi (Stagiaire)


LES + POPULAIRES

Rupture collective du jeûne: Moment convivial d'échanges et de partage avec l’Ambassadeur d’Arabie Saoudite à sa résidence Sécurité : Il n'y a pas eu d'attaque à Kafolo Covid-19 : Le coût du test PCR baisse de 50 000f à 25 000 Fcfa