La Journée internationale de la liberté de la presse: Les journalistes vont marcher pour interpeller l’État

Escale du président de l’Unjci, Jean-Claude Coulibaly, à la rédaction de Fraternité matin dans le cadre de sa tournée de mobilisation. (DR)
Escale du président de l’Unjci, Jean-Claude Coulibaly, à la rédaction de Fraternité matin dans le cadre de sa tournée de mobilisation. (DR)
Escale du président de l’Unjci, Jean-Claude Coulibaly, à la rédaction de Fraternité matin dans le cadre de sa tournée de mobilisation. (DR)

La Journée internationale de la liberté de la presse: Les journalistes vont marcher pour interpeller l’État

Le 02/05/21 à 11:48
modifié 02/05/21 à 11:48
Une grande marche le 3 mai, pour marquer le coup de sa célébration de la Journée internationale de la liberté de la presse. C’est l’invitation lancée par le comité exécutif de l’Union nationale des journalistes de Côte d’Ivoire (Unjci), à l’ensemble des journalistes ivoiriens.

En prélude à cette marche, Jean Claude Coulibaly, le président de l’union, a effectué une tournée dans les rédactions le 29 avril, pour situer les enjeux de ce rassemblement.

« Nous avons décidé de marquer le coup pour penser à notre situation. L’heure est grave ! Il est temps que l’Etat se penche sur notre affaire par une subvention directe à hauteur de 0,01% du budget national. Et c’est le moment. Les gens pensent que nous ne sommes que 200, or les chiffres de la Cijp montrent que nous sommes plus d’un millier. Il faut que les gens sachent que nous représentons une force. Ce sera l’occasion de bander un peu les muscles et dire au ministre de transmettre nos préoccupations au Premier ministre. Il faut qu’on soit nombreux », a-t-il expliqué.

La marche sera lancée peu après 7h devant la Radiodiffusion télévision ivoirienne (Rti), à Cocody. D’où les marcheurs partiront pour rallier la maison du Pdci-Rda via Mermoz, avant de regagner la Rti en passant par le carrefour Saint-Jean.

Des allocutions sont annoncées, dont celles des ambassadeurs des Usa, des Pays-Bas, de l’Intersyndicale et celle du ministre de la Communication, des Médias et de la Francophonie, Amadou Coulibaly.

Le président de l’Unjci a lancé un appel à la mobilisation des journalistes. Car, à l’en croire, ce jour-là, le nombre de marcheurs compte. « Ce sera un facteur déterminant pour afficher notre crédibilité à travers notre solidarité et notre détermination à faire bouger les lignes », a-t-il exhorté.


Le 02/05/21 à 11:48
modifié 02/05/21 à 11:48

LES + POPULAIRES

Attaque contre l’agent collecteur de Lonaci à Vridi-Zimbabwe: Les auteurs dans les filets de la police criminelle Rupture collective du jeûne: Moment convivial d'échanges et de partage avec l’Ambassadeur d’Arabie Saoudite à sa résidence Sécurité : Il n'y a pas eu d'attaque à Kafolo