Mise en œuvre de la Zlecaf : Le comité national a désormais son siège






Le ministre du Commerce et de l’Industrie, Souleymane Diarrassouba (au centre), inaugurant officiellement le siège du Cn-Zlecaf (Dr)
Le ministre du Commerce et de l’Industrie, Souleymane Diarrassouba (au centre), inaugurant officiellement le siège du Cn-Zlecaf (Dr)
Le ministre du Commerce et de l’Industrie, Souleymane Diarrassouba (au centre), inaugurant officiellement le siège du Cn-Zlecaf (Dr)

Mise en œuvre de la Zlecaf : Le comité national a désormais son siège

Le 02/05/21 à 06:40
modifié 02/05/21 à 06:40
En vue d’une bonne promotion et d’une meilleure mise en œuvre au plan national de l’accord sur la Zone de libre-échange continentale africaine (Zlecaf), le gouvernement a jugé bon de mettre en place un Comité national (Cn-Zlecaf), faisant de la Côte d’Ivoire, l’un des rares pays africains actuellement à avoir une telle structure dédiée à ce grand projet d’intégration économique africaine.

Aussi ce comité vient-il d’être doté d’un siège national, sis à Cocody Deux-Plateaux, qui a été officiellement inauguré le 29 avril par le ministre du Commerce et de l’Industrie, Souleymane Diarrassouba. C’est lui qui a brillamment porté la voix de la Côte d’Ivoire lors des négociations jusqu’à la signature de l’accord créant la Zlecaf le 21 mars 2018, à Kigali au Rwanda, lors du sommet extraordinaire des Chefs d’État et de gouvernement.

Rappelant les avantages pour le secteur privé de la Zlecaf, Souleymane Diarrassouba a dit à quel point ce projet est important aux yeux des plus hautes autorités de l’État. « La mise en place du Cn-Zlecaf et de son siège inauguré ce jour est la preuve que le projet de la Zlecaf est porté au plus haut niveau. Le Chef de l’État qui s’y est impliqué personnellement et le Premier ministre ont promis de tout mettre en œuvre afin que le secteur privé ivoirien tire le maximum d’avantages de la Zlecaf », a-t-il déclaré.

Le Cn-Zlecaf est dirigé par Fatoumata Fofana. Elle a expliqué la mission de sa structure et des avantages d’avoir un siège. En effet, établi sous l’autorité du Premier ministre, le Cn-Zlecaf est l’organe national qui sert d’interface entre la Côte d’Ivoire et le Secrétariat de la Zlecaf. Il est chargé de la promotion, de la coordination et du suivi de la mise en œuvre au niveau national de l’accord sur la Zlecaf. A cet titre, avoir un local pour travailler était une nécessité.L’accord portant création de la Zlecaf a été signé la 21 mars 2018 et la Côte d’Ivoire l’a ratifié le 16 décembre 2018. En vigueur depuis le 30 mai 2019, les échanges commerciaux dans le cadre de la Zlecaf ont officiellement été lancés le 1er janvier 2021. La mise en œuvre de cet accord devrait aboutir à la libéralisation du marché des biens et services en Afrique, à l’élimination des barrières tarifaires et non tarifaires au commerce, à la mise en place d’un mécanisme de règlement des différends commerciaux entre États, et ce par la création d’un cadre institutionnel de gestion de la Zlecaf.

La Zlecaf, c’est un marché de 1,3 milliard de consommateurs, un produit intérieur brut de 3000 Milliards de Dollars et 54 pays membres, faisant d’elle la plus grande zone de libre-échange au monde.

Le 02/05/21 à 06:40
modifié 02/05/21 à 06:40

LES + POPULAIRES

Attaque contre l’agent collecteur de Lonaci à Vridi-Zimbabwe: Les auteurs dans les filets de la police criminelle Rupture collective du jeûne: Moment convivial d'échanges et de partage avec l’Ambassadeur d’Arabie Saoudite à sa résidence Sécurité : Il n'y a pas eu d'attaque à Kafolo