Développement durable : Le Centre Suisse et la Croix rouge mutualisent leurs efforts

	
Photo de famille à l’issue de la signature de convention de partenariat. (DR)
Photo de famille à l’issue de la signature de convention de partenariat. (DR)
Photo de famille à l’issue de la signature de convention de partenariat. (DR)

Développement durable : Le Centre Suisse et la Croix rouge mutualisent leurs efforts

Le 02/05/21 à 00:28
modifié 02/05/21 à 00:28
Une convention de partenariat a été signée, le vendredi, au Centre Suisse de recherches scientifiques, à Adiopodoumé.

Améliorer les conditions de vie des populations et surtout assurer la sécurité alimentaire, tels sont entre autres, les objectifs de convention de partenariat signée, le vendredi 30 avril, par le Pr Inza Koné, directeur général du Centre Suisse de recherches scientifiques en Côte d’Ivoire (Csrs) et Dr Da Léonce, président national de la Croix rouge Côte d’Ivoire.

Pour le directeur général du Csrs, Inza Koné, ce partenariat est d’une extrême importance. « La Croix rouge est généralement connue pour son action humanitaire. Mais ce qu’il faut retenir, c’est qu’elle œuvre pour prévenir la souffrance humaine d’où le développement durable. Or le crédo du Csrs est la recherche de partenariats pour un développement durable », a déclaré Inza Koné, soulignant qu’il y a un ensemble d’actions qui peuvent servir à la croix rouge pour sa contribution au bien-être des communautés sur le terrain.

« Nous, en tant que structure de recherche, notre mandat premier est de produire la connaissance et nous voulons surtout que les connaissances que nous produisons puissent être utilisées pour des actions concrètes de développement », a poursuivi le directeur général du Csrs.

Le président national de la Croix rouge Côte d’Ivoire, Dr Da Léonce, abonde dans le même sens. « Nous croix rouge, auxiliaires des pouvoirs publics, nous intervenons dans le sens de l’amélioration des conditions de vie des populations dont nous avons la charge », dit-il. Selon lui, les domaines dans lesquels œuvre le Csrs peuvent contribuer énormément à l’atteinte de certains objectifs de la Croix rouge telles que la sécurité alimentaire, l’amélioration des conditions de vie des populations.

« Nous sommes heureux de savoir que nous nous sommes compris de part et d’autre et que nos actions sur le terrain permettront d’améliorer la résilience de certaines populations », a conclu le premier responsable de la croix rouge en Côte d’Ivoire.


Le 02/05/21 à 00:28
modifié 02/05/21 à 00:28

LES + POPULAIRES

Inondation en période de pluies: Bouaké Fofana en phase avec les maires pour la sensibilisation des populations Violences basées sur le genre : Alliance Ci recadre la lutte dans le sud-Comoé 13 mai : Journée mondiale de l'ingénierie pour l'avenir