J.O Tokyo 2021/A 3 mois du tournoi de football : Les chantiers qui attendent les Éléphants espoirs

Haïdara Soualiho et ses joueurs vont bientôt entamer la préparation du rendez-vous de Tokyo. (DR)
Haïdara Soualiho et ses joueurs vont bientôt entamer la préparation du rendez-vous de Tokyo. (DR)
Haïdara Soualiho et ses joueurs vont bientôt entamer la préparation du rendez-vous de Tokyo. (DR)

J.O Tokyo 2021/A 3 mois du tournoi de football : Les chantiers qui attendent les Éléphants espoirs

Le 22/04/21 à 21:46
modifié 22/04/21 à 21:46
Le compte à rebours a commencé pour les 16 équipes après le tirage au sort des groupes.
Dans trois mois, la succession du Brésil sera ouverte avec le coup d’envoi du tournoi olympique de football de Tokyo qui débute le 22 juillet 2021. A l’issue du tirage au sort effectué ce mercredi à Zurich et qui a permis aux 16 pays qualifiés de connaître leurs adversaires dans la phase de groupes, c’est désormais l’heure d’élaboration des plans stratégiques dans chaque sélection en vue du tournoi. Logée dans une poule D difficile avec le Brésil, l’Allemagne et l’Arabie Saoudite, la Côte d’Ivoire n’est pas en reste.

Un gros chantier attend les Éléphants espoirs qui ont intérêt à mettre tout en œuvre pour être à leur meilleur niveau à Yokohama à partir du 22 juillet. Trois mois pour ficeler le meilleur programme de préparation possible mais également pour détecter les meilleurs joueurs de la catégorie pour la compétition.

Quel programme de préparation ?

Trois jours après le tirage, rien n’a été encore officiellement dévoilé en ce qui concerne la préparation des Éléphants espoirs pour la compétition. Cependant, il y a deux mois, précisément en février dernier, l’entraîneur des Éléphants espoirs avait livré un pan de ce qui pourrait ressembler à sa stratégie avant le tournoi olympique. Un programme qui prévoyait deux rencontres amicales dans le mois de mars contre la Corée du Sud et le Japon.

Situation sanitaire oblige, aucune de ces deux rencontres n’a été disputée, encore moins un regroupement de l’équipe. Hormis ces deux rendez-vous, il était également prévu que les Pachydermes espoirs participent du 30 mai au 13 juin, au Tournoi Maurice-Revello (ex-Tournoi de Toulon) à Marseille. Tournoi remporté par la Côte d’Ivoire en 2010. Enfin, deux autres matches amicaux sont prévus en juillet toujours en France. Ce sera face à l’équipe de France espoir et une autre sélection qui devait être déterminée en fonction du tirage au sort des groupes.

Un programme certes consistant avant la compétition, mais sera-t-il respecté ? Le contexte assez particulier avec la Covid-19 et ses incertitudes sont à prendre en compte. Mais le plus important, c’est que les dirigeants ivoiriens fassent d’abord leur part et aient le sens de l’anticipation.

Le Comité de normalisation de la Fif qui gère désormais les affaires courantes et le ministère de la Promotion des sports et du Développement de l’économie sportive qui doit dégager les moyens, doivent prendre dès maintenant toutes les dispositions pour permettre aux joueurs de bénéficier d’une bonne préparation.

Un large éventail de joueurs talentueux L’autre gros chantier qui attend l’équipe de Côte d’Ivoire est purement technique et concerne le staff technique. Il s’agira pour le coach Haïdara Soualiho et ses collaborateurs de repérer les meilleurs joueurs pour participer à la compétition. Nul n’ignore le potentiel dont dispose la Côte d’Ivoire dans cette catégorie d’âge (moins de 23 ans).

S’il devait a priori s’appuyer sur le groupe qui a obtenu la qualification pour le tournoi en finissant vice-champion d’Afrique en Égypte en 2019, le technicien ivoirien pourrait également l’ouvrir à d’autres joueurs qui n’étaient pas présents au Caire.

Pour en arriver là, le technicien ivoirien et son staff devront d’abord s’informer de la forme des 21 joueurs qui étaient présents à la Can. Où évoluent-ils ? Quelle est leur forme du moment ? Y a-t-il meilleur qu’eux à leur poste ? Autant de questions qui devaient permettre à l’entraîneur de la Côte d’Ivoire de faire un tri dans son groupe initial. Et voir ensuite quels sont les nouveaux joueurs susceptibles d’intégrer le groupe.

Sur ce volet, plusieurs noms circulent déjà. C’est le cas du joueur de Manchester United, Amad Diallo, mais également de l’ancien métronome de l’Africa Sports, Parfait Guiagon, qui s’éclate en Israël.

Il faut rappeler que la compétition est ouverte aux joueurs nés après le 1er janvier 1997, plus trois joueurs ne répondant pas à cette limite d’âge. Les trois prochains mois seront déterminants pour la Côte d’Ivoire.



Le 22/04/21 à 21:46
modifié 22/04/21 à 21:46

LES + POPULAIRES

Attaque contre l’agent collecteur de Lonaci à Vridi-Zimbabwe: Les auteurs dans les filets de la police criminelle Rupture collective du jeûne: Moment convivial d'échanges et de partage avec l’Ambassadeur d’Arabie Saoudite à sa résidence Sécurité : Il n'y a pas eu d'attaque à Kafolo