Bouaké/Université Alassane Ouattara: Les médias sollicités dans la lutte contre l’immigration clandestine

Les participants à l'atelier s'engagent tous dans la lutte contre ce fléau.(DR)
Les participants à l'atelier s'engagent tous dans la lutte contre ce fléau.(DR)
Les participants à l'atelier s'engagent tous dans la lutte contre ce fléau.(DR)

Bouaké/Université Alassane Ouattara: Les médias sollicités dans la lutte contre l’immigration clandestine

Le 21/04/21 à 22:00
modifié 21/04/21 à 22:00
Bouaké/Université Alassane Ouattara

Les médias sollicités dans la lutte contre l’immigration clandestine
Le club étudiant Unesco de l’Université Alassane Ouattara a organisé, mardi dernier, au campus 2, une journée de restitution. C’était suite à un forum d’échange qui a eu lieu, du 4 au 6 décembre 2020, à la Fondation Félix Houphouët-Boigny, à Yamoussoukro, sur le thème : « Autonomiser les jeunes en Afrique à travers les médias et la communication ».
« Nous avons fait le constat que beaucoup de jeunes en Afrique, et particulièrement en Côte d'Ivoire, sont tentés par cette aventure incertaine qui se termine souvent mal. Il était donc important pour nous de rassembler ces jeunes pour leur parler des possibilités d'emplois parce que l'eldorado n'est nulle part ailleurs qu’ici, en Côte d’Ivoire », a indiqué Laurent Yves Gouléï, secrétaire national chargé des clubs Unesco universitaires et scolaires de la jeunesse à la Fédération ivoirienne des clubs pour l’Unesco.
Il a ensuite souligné que cet atelier de restitution est organisé afin de faire des recommandations de façon éclatée à travers quatre grandes villes de la Côte d'Ivoire, à savoir : Abidjan, Bouaké, Daloa et Bouaflé.
« Pour nous, en associant les médias, c'est pour nous permettre de pouvoir diffuser les bonnes informations afin de contrecarrer tout ce qui est fake news », est-il persuadé.
Tout en soulignant qu’il s’agit d’aider les jeunes à avoir la bonne information qui puisse leurs permettre de migrer de façon régulière.
Korotoumou Diomandé, 2e adjointe représentant le maire Nicolas Djibo, s'est réjouie de cette belle initiative en sollicitant l'appui réel des hommes des médias. « Nous demandons l’implication des médias pour la sensibilisation », a-t-elle plaidé.
Pour sa part, Claver Boni, assistant communication au bureau de l'Unesco, a expliqué le rôle que doit jouer les médias dans leur ensemble. « Le rôle de la presse sera de présenter les réalités sur l’immigration en produisant des contenus qui mettent en exergue cette triste réalité », a-t-il dit.


Le 21/04/21 à 22:00
modifié 21/04/21 à 22:00

LES + POPULAIRES

Litige foncier: Les villages d'Akouédo et Abatta plaident auprès de l'État pour rétablir l'ordre autour d'une parcelle Bonne gouvernance et lutte contre la corruption: Epiphane Zoro Bi Ballo installe le premier Club d’éthique en milieu scolaire BEPC / Test d’orientation en seconde:L’épreuve de physique-chimie reprise, ce mercredi, des présumés fraudeurs aux arrêts