Enseignement supérieur et genre : Les meilleures étudiantes des filières scientifiques récompensées

Des étudiants récompensés heureux de recevoir leurs lots. (DR)
Des étudiants récompensés heureux de recevoir leurs lots. (DR)
Des étudiants récompensés heureux de recevoir leurs lots. (DR)

Enseignement supérieur et genre : Les meilleures étudiantes des filières scientifiques récompensées

Le 15/04/21 à 20:21
modifié 15/04/21 à 20:21
Un ordinateur portable et un chèque d'une valeur de 1 million 500 mille F Cfa, c'est ce qu'a reçu aujourd'hui chacune des 22 lauréates de la 3e édition de la cérémonie de distinction. Il s’agit des étudiantes inscrites en master en sciences et technologie du système d’enseignement supérieur, dans les universités publiques.

Selon la Douvag, cet événement s’inscrit « dans la droite ligne du combat de la promotion du genre, comme souhaité par l’État de Côte d’Ivoire qui, dans le même élan, a adopté en mars 2019, en Conseil des ministres le projet de loi sur le quota de 30% des femmes dans les assemblée élues ».

L’objectif de cette distinction est donc d’encourager « celles qui ont osé briser le faux tabou du caractère masculin des sciences et technologie, de rassurer celles qui hésitent à s’y inscrire et de sensibiliser celles qui seront bientôt appelées à faire un choix. En d’autres termes, il s’agit de susciter l’intérêt de la jeune étudiante pour les sciences expérimentales, en vue de Promouvoir les compétences scientifiques féminines ».

Il s’agit aussi de contribuer à l’autonomisation des étudiantes scientifiques en leur octroyant les moyens de leur prise en charge financière qui, très souvent, font défaut et qui les conduit « à concéder à des offres qui se terminent par des grossesses non désirées, facteurs d’abandon scolaire ».

La distinction vise, en définitive, à encourager le maximum de jeunes filles à s’inscrire dans les filières Stem, en vue d’obtenir l’équilibre des compétences en quantité et en qualité en vue de l’égalité homme-femme.

Une initiative saluée par le ministre de l’Enseignement supérieur, le Pr Adama Diawara, dans la mesure où elle vise à susciter l’intérêt des jeunes filles pour les Stem afin de réduire les écarts de genre en science.

« Cette cérémonie donne tout son sens à la politique du Président de la République de faire de la promotion de l’excellence et du genre, des leviers importants du développement économique et social de la Côte d’Ivoire. C’est le lieu pour moi, de rassurer les initiateurs, ainsi que toute la communauté nationale, de mon engagement sans faille à créer à tous les niveaux de mon département ministériel, les conditions de l’équité entre les acteurs en vue de l’atteinte de l’égalité des chances et l’épanouissement des couches vulnérables », a promis le ministre Adama Diawara.

Félicitant les lauréates, il a demandé de saisir la responsabilité qui est devenue la leur pour servir d’exemple dans leur environnement. « Vous devez demeurer des maillons remarquables dans la chaine des valeurs sociales qui transmet aux générations futures, le goût de la persévérance dans l’effort et la quête perpétuelle du savoir dans l’humilité. Je vous exhorte enfin, à vous servir de vos excellents résultats académiques pour devenir des modèles de réussite et des acteurs remarquables dans la transformation structurelle de notre économie », les a-t-il a exhortées.

Pour le Dr Yaya Sangaré, secrétaire général du Fonds pour la Science, la Technologie et l’Innovation (Fonsti), en initiant cette cérémonie, l’objectif est "d’encourager les jeunes filles à s'intéresser davantage aux filières scientifiques et combattre les préjugés selon lesquels les sciences exactes sont réservées aux hommes".

Pour l’heure, selon les chiffres de la Gouvag, l’on enregistre un taux de 29,02% de filles dans les filières Sciences et Technologies, et 20,97% de filles dans les sciences dures (Mathématiques, Sciences Physiques).

C’est pourquoi, la marraine de la cérémonie, le Pr Coulibaly Aoua Sougo, estime que « c’est un devoir pour la génération actuelle de femmes que nous représentons, de contribuer à préparer la relève dans notre pays au niveau de la jeunesse féminine ».

A noter que la cérémonie a enregistré la présence effective d'éminentes personnalités parmi lesquelles, outre le ministre de l'Enseignement Supérieur et de la Recherche Scientifique, le Pr Adama Diawara, de la représentante de l'Ambassadeur de Suisse, des Présidents d'Université, des Doyens d'UFR, les membres du Comité de Pilotage du Programme d'Appui Stratégique à la Recherche Scientifique (Pasres), le Conseil d'Administration et le Comité Scientifique du Fonds pour la Science, la Technologie et l’Innovation, le Directeur Général de la Recherche Scientifique et de l’Innovation Technologique (Dgrsit).

Un panel composé de femmes modèle a eu lieu pendant la cérémonie autour du thème: "Apport de la Science, de la Technologie et de l'Innovation dans le processus d'autonomisation de la femme". Les participantes ont partagé leurs expériences professionnelles et leurs témoignages pour édifier les lauréates.


Le 15/04/21 à 20:21
modifié 15/04/21 à 20:21

LES + POPULAIRES

Inondation en période de pluies: Bouaké Fofana en phase avec les maires pour la sensibilisation des populations Violences basées sur le genre : Alliance Ci recadre la lutte dans le sud-Comoé 13 mai : Journée mondiale de l'ingénierie pour l'avenir