Festibag: Un festival pour la sauvegarde des cultures de la Bagoué

Le ministre Bruno Koné (au centre), patron de la cérémonie, a fait son entrée sur la place publique accompagné par Fofana Ziefigué (à sa gauche), commissaire général du festival.(DR)
Le ministre Bruno Koné (au centre), patron de la cérémonie, a fait son entrée sur la place publique accompagné par Fofana Ziefigué (à sa gauche), commissaire général du festival.(DR)
Le ministre Bruno Koné (au centre), patron de la cérémonie, a fait son entrée sur la place publique accompagné par Fofana Ziefigué (à sa gauche), commissaire général du festival.(DR)

Festibag: Un festival pour la sauvegarde des cultures de la Bagoué

La première édition du Festival des Arts et Culture de la Bagoué (Festibag) a été lancée le 2 avril au centre culturel de Kouto, en présence du patron de l’activité, le Ministre Bruno Nabagné Koné et des autorités administratives et traditionnelles de la localité.

Le patron de la cérémonie, le ministre Bruno Koné estime que la « culture est ce qui nous caractérise et nous unit ». Il a félicité et encouragé les initiateurs de ce projet et émis le vœu de voir ce festival durer dans le temps avec le soutien renforcé de toutes les composantes de la population de la Bagoué.

« La culture peut créer de la richesse et je souhaite que nous puissions également retenir cela. Ce festival doit pouvoir générer des revenus pour ceux qui viennent participer, pour leur permettre de mieux vivre de leur art », a-t-il souhaité.

Pour Fofana Ziefigué, commissaire général du festival, ce projet culturel « est un moment qui fera réfléchir sur la fragilité des traditions et sur leur nécessaire préservation ».

Il a pour ce faire concocté un programme alléchant qui verra durant trois jours, jouer une trentaine de groupes venus des différentes localités de la Bagoué et qui devront présenter les richesses du patrimoine culturel de leurs localités respectives.

L’objectif étant d’amener les populations, au-delà de l’appréciation des performances des artistes, de prendre conscience « de la nécessité de protéger le patrimoine culturel face à la mondialisation et au phénomène de pillage des ressources culturelles » a ajouté commissaire général.

À en croire le comité d’organisation du Festibag, ce rendez-vous culturel se positionne désormais comme un événement de référence pour la Bagoué en tant que plateforme d’expression de la culture mais aussi comme un véritable tremplin pour la cohésion sociale.

SERGES N'GUESSANT


LES + POPULAIRES

Police nationale : 133 élèves commissaires reçoivent leurs épaulettes Lutte contre le coronavirus : « Je ’’Bara’’ avec mon Masque », une campagne de sensibilisation contre la covid-19 Sécurité routière : Une vaste opération déployée contre l’incivisme routier dans les jours à venir