Mobile et numérique en Guinée : Un accord pour le déploiement d’une plateforme de régulation du secteur

La mise en oeuvre du projet démarrera le 1er juin 2021. (Dr)
La mise en oeuvre du projet démarrera le 1er juin 2021. (Dr)
La mise en oeuvre du projet démarrera le 1er juin 2021. (Dr)

Mobile et numérique en Guinée : Un accord pour le déploiement d’une plateforme de régulation du secteur

Le 07/04/21 à 11:07
modifié 07/04/21 à 11:07
L’écosystème du mobile et du numérique en Guinée va connaitre un nouvel essor. Pour cause, le gouvernement à travers l’Autorité de régulation des postes et télécommunications (Arpt) a signé un accord avec Global voice group (Gvg), fournisseur de solutions Tic en vue de promouvoir le secteur en mettant en place des technologies de régulation reposant sur l’analyse des données.

Cet accord signé à Conakry le 1er avril 2021, selon un communiqué de presse, par Yacouba Cissé pour Arpt et James Gabriel Claude de l’entreprise partenaire, vise de façon pratique le déploiement à partir du 1er juin 2021 d’une plateforme pour la régulation du secteur du mobile et du numérique dans ledit pays. Le projet englobera ainsi des aspects majeurs tels que « la gestion réglementaire des identités mobiles et numériques, de l’interconnectivité, des services data et de l’argent mobile ».

Dans le cadre de l’implémentation du contrat, cette plateforme numérique ainsi que les opérations techniques liées à celle-ci seront déployées par le partenaire pour une période de cinq ans, au terme de laquelle la propriété sera transférée à l’Autorité de régulation. « Avec nos nouvelles technologies qui ont beaucoup évolué avec le temps, nous sommes convaincus d’apporter des réponses concrètes aux nouveaux besoins du régulateur dans l’environnement actuel et futur des télécoms en Guinée. »

Le patron de l’Arpt, Yacouba Cissé, salue l’avènement d’une approche numérique de la régulation. Avant de souligner que sa structure a été pionnière dans la numérisation de la régulation des interconnexions. « L’Arpt a fait œuvre de pionnière à ce chapitre en numérisant la régulation des interconnexions nationales et internationales dès 2009 », a-t-il rappelé. Et d’indiquer : « Les nouveaux outils numériques que nous mettons en place vont beaucoup plus loin. Ils couvrent tous les aspects de l’écosystème mobile et numérique susceptibles d’affecter les abonnés guinéens qui doivent être protégés par un cadre réglementaire efficace ».

Il est bon de signaler que le coût du projet n'a pas été mentionné.


Le 07/04/21 à 11:07
modifié 07/04/21 à 11:07

LES + POPULAIRES

Ramadan 2021 : Mariatou Koné invite la communauté musulmane à prier pour la Côte d’Ivoire Décès du président du Cosim: Programme des obsèques du Cheick Mamadou Traoré Scolarisation des orphelins: L’Ong Asopade annonce un gala de mobilisation de fonds pour la construction du complexe scolaire Alassane Ouattara