Insécurité alimentaire et nutritionnelle: La Bad et le gouvernement du Niger lancent un projet pour renforcer la résilience des communautés rurales

Des populations du Niger. (DR)
Des populations du Niger. (DR)
Des populations du Niger. (DR)

Insécurité alimentaire et nutritionnelle: La Bad et le gouvernement du Niger lancent un projet pour renforcer la résilience des communautés rurales

Le 05/04/21 à 17:45
modifié 05/04/21 à 17:45
La Banque africaine de développement (Bad) et le gouvernement du Niger ont organisé, les 31 mars et 1er avril, à Niamey, un atelier de lancement technique du Projet de renforcement de la résilience des communautés rurales à l’insécurité alimentaire et nutritionnelle au Niger (Precis-Niger).

La Bad, dans un communiqué, indique qu’elle contribue ainsi au projet par un don issu du Fonds d’appui à la transition de plus de 19 milliards Fcfa. Quatre autres bailleurs apportent plus de 107 milliards Fcfa. Il s’agit du Fonds international de développement agricole, du Fonds de l’Opep pour le développement international, du Fonds vert pour le climat et du Fonds pour l’environnement mondial.

Le projet a pour objectif principal d'améliorer durablement la sécurité alimentaire et nutritionnelle des ménages ruraux du Niger et de renforcer leur résilience face aux chocs climatiques et environnementaux. Au moins 1,4 million de personnes seront directement touchées par ce programme.

« La contribution au financement de ce programme est le témoignage de la coopération très étroite qui existe entre le Niger et le groupe de la Banque africaine de développement, et une preuve supplémentaire de son engagement à assister les efforts de développement du Niger », a déclaré, à l’ouverture de l’atelier, Nouridine Kane Dia, responsable du bureau-pays de la Banque au Niger.

Il a souligné qu’avec des engagements actuels de 481 milliards Fcfa, la Banque africaine de développement demeurait un partenaire de choix du Niger et entendait le rester. Il a rappelé que la Banque mettait actuellement en œuvre une stratégie-pays pour la période 2018-2022 en soutien des efforts du gouvernement nigérien afin d’accélérer la croissance économique du pays et d’atteindre les objectifs fixés dans le Plan de développement économique et social du Niger pour la période 2017-2021, notamment dans le domaine agricole.


Le 05/04/21 à 17:45
modifié 05/04/21 à 17:45

LES + POPULAIRES

Litige foncier: Les villages d'Akouédo et Abatta plaident auprès de l'État pour rétablir l'ordre autour d'une parcelle Bonne gouvernance et lutte contre la corruption: Epiphane Zoro Bi Ballo installe le premier Club d’éthique en milieu scolaire BEPC / Test d’orientation en seconde:L’épreuve de physique-chimie reprise, ce mercredi, des présumés fraudeurs aux arrêts