Agriculture: La promotion de l'agroecologie par la recherche et la formation en Afrique de l'ouest au cœur d’un atelier à Abidjan

Un atelier bien accueilli par les participants. (DR)
Un atelier bien accueilli par les participants. (DR)
Un atelier bien accueilli par les participants. (DR)

Agriculture: La promotion de l'agroecologie par la recherche et la formation en Afrique de l'ouest au cœur d’un atelier à Abidjan

Le 18/03/21 à 18:11
modifié 18/03/21 à 18:11
Il est organisé à Abidjan du 17 au 20 mars, un atelier sur l’agroécologie, à l’Ens, à Cocody, par l'Agence universitaire de la francophonie (Auf), en collaboration avec l'Institut de recherche pour le développement (Ird).

L'atelier porte sur la Promotion de l'agroecologie par la recherche et la formation en Afrique de l'ouest (Parfao), dénommé le week-end des solutions Parfao. Il a pour objectif, selon Laurent Ilboudo, coordinateur du projet Parfao de l'Auf, de créer des solutions concrètes et réalisables à court terme par des équipes multi-acteurs, grâce aux outils et méthodes de valorisation et d'innovation.

Les représentants des ministères et structures posent pour la postérité. (DR)
Les représentants des ministères et structures posent pour la postérité. (DR)



L’atelier vise également à faire émerger des solutions innovantes multi-acteurs en agroecologie, à identifier progressivement les enjeux clés de l'agriculture pour y proposer des solutions respectant les principes de l'agroecologie. Ajoutant qu’il s’agit aussi d’évoquer des problématiques de fertilité du sol, de capacité de résilience face aux changements climatiques ou encore celle d'une diversification des cultures, en passant par le recyclage.

Procédant à l'ouverture officielle le jeudi 18 mars 2021, à l'amphithéâtre Mamadou Coulibaly de l'Ecole normale supérieure (Ens), le Pr Souleymane Konaté, directeur général de la recherche et de l'innovation au ministère de l'Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique (Mesrs), par ailleurs parrain de l'atelier, a relevé l’enjeu de la rencontre.

« Le ministère porte un regard très bienveillant sur cette activité dans la mesure où elle est en parfaite harmonie avec notre stratégie de développement de la recherche scientifique en Côte d'Ivoire. Une recherche qui cadre avec la vision du Chef de l'État, Alassane Ouattara », dit-il.

Les participants se disent heureux de prendre part à l’atelier. (DR)
Les participants se disent heureux de prendre part à l’atelier. (DR)



Il s'est par ailleurs félicité de cette belle initiative. « Le ministère est tout à fait heureux de cette initiative et de la méthode de co-construction entre les différents acteurs. C'est-à-dire les chercheurs et les acteurs de la société civile », s'est-il réjouit.

M. Fred Eboko, représentant de l'Ird en Côte d'Ivoire, a, pour sa part, indiqué qu'aujourd'hui, il s'agit de faire en sorte pour que les chercheurs ne restent plus seulement dans leurs laboratoires, mais viennent à la rencontre de la société.

Ouattara Lassiné, directeur général de l'Ens, a remercié les acteurs et les parties prenantes. A savoir, les représentants des ministères de l'Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique ; de l'Agriculture et du Développement durable ; du Bnetd ; de la Panafci ; l'Icraf, etc. qui réfléchissent sur l'agroecologie.



Le 18/03/21 à 18:11
modifié 18/03/21 à 18:11

LES + POPULAIRES

Lutte contre le cancer du sein: Les femmes de Fraternité Matin sensibilisées aux dangers de la maladie Année universitaire 2021-2022 : L’Etat lance le renouvellement et l’attribution des bourses d’études Lutte contre les mutilations génitales : Un institut médico-psychosocial inauguré