Face au Covid-19: 10 pays africains dont la Côte d’Ivoire bénéficient d’un projet d’enseignement à distance

La plateforme régionale vise à atteindre 6,6 millions d’élèves et 200 000 enseignants. (DR)
La plateforme régionale vise à atteindre 6,6 millions d’élèves et 200 000 enseignants. (DR)
La plateforme régionale vise à atteindre 6,6 millions d’élèves et 200 000 enseignants. (DR)

Face au Covid-19: 10 pays africains dont la Côte d’Ivoire bénéficient d’un projet d’enseignement à distance

Le 03/03/21 à 11:18
modifié 03/03/21 à 11:18
Ils sont dix pays d’Afrique francophone (Afrique de l’Ouest et du Centre) qui bénéficient désormais d’un système d’enseignement à distance afin d’assurer la continuité pédagogique face à la crise sanitaire liée au Covid-19. Il s’agit, selon un communiqué, du Bénin, Burkina Faso, Cameroun, de la Côte d’Ivoire, Guinée Conakry, du Mali, Niger, Sénégal, Tchad et du Togo.

L’objectif, « c’est de consolider les efforts nationaux des dix pays francophones d’Afrique de l’Ouest et du Centre, en mettant l’accent sur les activités régionales qui soutiennent la poursuite de l’apprentissage pendant la crise, préparent le retour à l’école et travaillent à atténuer l’impact à long terme des crises sur les systèmes éducatifs ».

Dans la première étape de l’implémentation, une plateforme régionale en ligne doit être opérationnelle et déployée auprès de ces nations. Dans la deuxième, il s’agira de mutualiser les ressources d’apprentissage à distance des dix pays et les mettre en ligne. La troisième étape consistera à former le personnel enseignant à travers le renforcement de leurs capacités, en organisant des ateliers, des webinaires et en mettant en place des forums d’échange et de partage d’expériences et d’expertises.

« La plateforme régionale vise à atteindre 6,6 millions d’élèves et 200 000 enseignants, y compris les plus marginalisés. Elle sera accessible en permanence et à partir de tous types d’appareils (ordinateurs de bureau, portables, tablettes, téléphones intelligents) », indique la note.

Ce projet est mis en œuvre conjointement par l’Unesco, l’Unicef et la Banque mondiale. Il a également reçu un soutien financier du Partenariat mondial pour l’Éducation (Gpe).


Le 03/03/21 à 11:18
modifié 03/03/21 à 11:18

LES + POPULAIRES

Attaque contre l’agent collecteur de Lonaci à Vridi-Zimbabwe: Les auteurs dans les filets de la police criminelle Rupture collective du jeûne: Moment convivial d'échanges et de partage avec l’Ambassadeur d’Arabie Saoudite à sa résidence Sécurité : Il n'y a pas eu d'attaque à Kafolo