Deuil : Le Bill Wallace ivoirien inhumé, ce jeudi, à Williamsville

Me Diomandé dit Wallace, un des précurseurs du taekwondo dans le pays. (DR)
Me Diomandé dit Wallace, un des précurseurs du taekwondo dans le pays. (DR)
Me Diomandé dit Wallace, un des précurseurs du taekwondo dans le pays. (DR)

Deuil : Le Bill Wallace ivoirien inhumé, ce jeudi, à Williamsville

Le 25/02/21 à 15:22
modifié 25/02/21 à 15:22
Décédé le 14 février à l’hôpital militaire d’Abidjan (Hma), le grand maître de taekwondo, Diomandé Mamadou, connu sous le nom de Me Wallace sera inhumé ce 25 février au cimetière de Williamsville.

Sous-officier supérieur de la gendarmerie nationale à la retraite, Me Wallace, précurseur du taekwondo en milieu militaire, il aura marqué à sa manière le taekwondo et les arts martiaux en général dans le pays.

En effet, tout le monde l’appelait Bill Wallace, un pseudonyme bien connu dans le milieu des arts martiaux. Bill Wallace étant le célèbre pratiquant d’arts martiaux américain dans les années 1970-1980. Un karatéka redoutable par la rapidité de son coup de pied gauche, plus rapide qu'une attaque du poing. A 71 ans, il vivait paisiblement sa retraite.

Le président de la Fédération ivoirienne de taekwondo, Me Bamba Cheick Daniel, l’avait nommé formateur-évaluateur fédéral de 1ère classe. Une nomination qui lui permettait de continuer d’apporter son savoir-faire et sa grande expérience à la jeune génération. Hélas ! Me Wallace, ceinture noire 6e Dan, le "dernier Mohican", s’est couché.

Diomandé Mamadou ou plutôt Me Wallace ne présentait pourtant aucun signe qui aurait présagé cette disparition. « Il allait très bien. Ce dimanche 14 février, il s’est senti mal vers les 10h et nous l’avions accompagné à l’hôpital. A notre grande surprise, papa s’est endormi à jamais... », explique Mory, son fils.

Fondateur du club Dragon dans les années 1980, Me Wallace faisait partie de la sélection nationale de démonstration de Côte d’Ivoire (1975-1983). Ancien entraîneur de l’équipe nationale militaire de 1990 à 1997, Me Wallace aura droit à un hommage digne de son rang (de 10h à 12h) par la Fédération ivoirienne de taekwondo et par la Gendarmerie nationale à l’École nationale de gendarmerie d’Abidjan.

Ce sera juste après la levée de corps à Hma (8h-9h). Avant l’inhumation au cimetière de Wiliamsville (13h-13h30), après la prière mortuaire à la grande mosquée de Williamsville.


Le 25/02/21 à 15:22
modifié 25/02/21 à 15:22

LES + POPULAIRES

Attaque contre l’agent collecteur de Lonaci à Vridi-Zimbabwe: Les auteurs dans les filets de la police criminelle Rupture collective du jeûne: Moment convivial d'échanges et de partage avec l’Ambassadeur d’Arabie Saoudite à sa résidence Sécurité : Il n'y a pas eu d'attaque à Kafolo