Législatives 2021 : La CIED sensibilise à Koumassi

La Concertation interpartis pour des élections démocratiques sensibilise à des élections apaisées à Koumassi. (DR)
La Concertation interpartis pour des élections démocratiques sensibilise à des élections apaisées à Koumassi. (DR)
La Concertation interpartis pour des élections démocratiques sensibilise à des élections apaisées à Koumassi. (DR)

Législatives 2021 : La CIED sensibilise à Koumassi

La Concertation interpartis pour des élections démocratiques (Cied) a organisé une journée de sensibilisation à la cohésion sociale en période électorale le mardi 23 février 2021, à Abidjan-Koumassi.

« Cette rencontre s’inscrit dans une série d’autres initiées par la Cied nationale dans ses représentations locales sur l’ensemble du territoire, en partenariat avec le National democratic institute (Ndi) à l’approche des élections législatives du 6 mars 2021. En initiant ces conférences, la Cied et ses différents partenaires entendent créer un climat de paix et de confiance entre les acteurs pendant le processus électoral afin d’éviter les violences pré et post-électorales », a indiqué Sangaré Yacouba, président de la Cied-Koumassi.

Pour Sangaré Yacouba, seule la concertation entre les acteurs et le dialogue politique peut permettre de préserver la cohésion sociale. « Il n’y a pas mille voies », a-t-il dit. C’est à juste titre qu’il a invité les acteurs politiques à aplanir leurs divergences et s’inscrire résolument dans l’objectif général défini par la Cied au plan national, à savoir promouvoir des élections apaisées et transparentes en Côte d’Ivoire.

La photo de famille après les échanges. (DR)
La photo de famille après les échanges. (DR)



Il s’agit de promouvoir le dialogue interpartis, lancer un appel à la paix et à la cohésion sociale, inviter les acteurs à faire confiance aux institutions et prendre une part active à la construction de l’environnement électoral, rappeler aux différents candidats le code de bonne conduite signé par les partis politiques en 2013, sensibiliser les acteurs politiques à rendre possible la pratique de la politique dans la tolérance et la convivialité, sensibiliser les leaders politiques à la culture de la paix, à la tolérance pendant le processus électoral, sensibiliser les jeunes à faire l’économie de la violence, sensibiliser les journalistes à promouvoir l’éthique et le bon ton au cours du processus électoral.

« En 2010, il y a eu 3000 morts. En 2020, après la présidentielle, on a décompté 85 morts. Lors des municipales de 2018, il y a eu des morts, c’est pourquoi la Cied prend son bâton de pèlerin pour qu’on ait des élections sans violences en Côte d’Ivoire », a indiqué Balley Narcisse, 1er adjoint au maire, représentant le maire de Koumassi. Avant d’indiquer que la mairie est disposée à accompagner l’organisation dans cette mission.

Pour Emmanuel Bakayoko, représentant le Ndi, en dépit des efforts de paix et des tentatives de dialogue entre les acteurs politiques de la Côte d’Ivoire, le processus électoral qui a conduit à l’élection du 31 octobre 2020 a été marqué par des violences occasionnant des pertes en vue humaines avec la destruction de biens publics et privés. C’est pourquoi à la veille des élections législatives du 6 mars 2021, le Ndi s’est engagé auprès de la Cied à promouvoir la tolérance entre toutes les parties prenantes.

Créée en 2017, la Cied est une plateforme des mouvements et partis politiques ivoiriens engagés dans la promotion du dialogue politique, la paix et la cohésion sociale. Elle compte aujourd’hui 23 antennes dont 4 à Abidjan.

Info : une correspondance particulière



LES + POPULAIRES

Police nationale : 133 élèves commissaires reçoivent leurs épaulettes Lutte contre le coronavirus : « Je ’’Bara’’ avec mon Masque », une campagne de sensibilisation contre la covid-19 Sécurité routière : Une vaste opération déployée contre l’incivisme routier dans les jours à venir