Renforcement de capacité: Des journalistes instruits sur la différence entre la contre-narration, l’erratum et le droit de réponse

Mme Diplo Régina, sous-directeur du monitoring à l'Anp. (J. Bavane)
Mme Diplo Régina, sous-directeur du monitoring à l'Anp. (J. Bavane)
Mme Diplo Régina, sous-directeur du monitoring à l'Anp. (J. Bavane)

Renforcement de capacité: Des journalistes instruits sur la différence entre la contre-narration, l’erratum et le droit de réponse

Le 13/02/21 à 13:44
modifié 13/02/21 à 13:44
Des journalistes en séminaire à Yamoussoukro, du 11 au 14 février, sur le contre-narratif et les attitudes sécuritaires d’un journaliste, sont à leur deuxième jour de formation ce samedi 13 février.

Ils ont été instruits sur le contre-narratif. Dans les détails, Mme Diplo Régina, sous-directeur du monitoring à l’Autorité nationale de la presse (Anp), qui a animé le thème, a défini la contre-narration et expliqué la différence entre l’erratum, la contre-narration et le droit de réponse.

Cette séance d’explication et d’échanges a permis aux participants d’être informés, formés sur ces différentes questions relatives aux pratiques de leur métier.

Faut-il le rappeler, l’atelier de formation qui a débuté le vendredi 12 février 2021, vise, entre autres, à outiller les participants à établir une différence entre l’erratum, la contre-narration et le droit de réponse ; fournir les règles sécuritaires applicables aux journalistes en période électorale ; mettre en place une plateforme de fact-checking en période électorale.


Le 13/02/21 à 13:44
modifié 13/02/21 à 13:44

LES + POPULAIRES

Union nationale des pharmaciens privés de Côte d’Ivoire: 23 nouveaux présidents de section investis Axe Tiébissou-Djébonoua: Une collision entre deux camions fait une victime et d’importants dégâts matériels Concours de la Fonction publique 2021 : La date des inscriptions en ligne prorogée