Journée Internationale de la Femme (Jif) 2021: Un pagne aux motifs matérialisant le vivre ensemble, la cohésion sociale, la paix et l’union

La ministre de la femme de la famille et de l'enfant, Ly Ramata Bakayoko (4e à partir de la gauche), et la représentante de la secrétaire d’État, chargée de l'autonomisation de la femme ( à sa gauche) en compagnie des journalistes. (DR)
La ministre de la femme de la famille et de l'enfant, Ly Ramata Bakayoko (4e à partir de la gauche), et la représentante de la secrétaire d’État, chargée de l'autonomisation de la femme ( à sa gauche) en compagnie des journalistes. (DR)
La ministre de la femme de la famille et de l'enfant, Ly Ramata Bakayoko (4e à partir de la gauche), et la représentante de la secrétaire d’État, chargée de l'autonomisation de la femme ( à sa gauche) en compagnie des journalistes. (DR)

Journée Internationale de la Femme (Jif) 2021: Un pagne aux motifs matérialisant le vivre ensemble, la cohésion sociale, la paix et l’union

Le 27/01/21 à 17:13
modifié 27/01/21 à 17:13
Chaque année, à l’approche de la journée internationale de la femme (Jif), le 8 mars, le ministère de la Femme, de la famille et de l’enfant, présente un pagne lié à cette célébration. Qui ce jour-là, reste un élément d’unité de la gent féminine.
La ministre Ramata Ly-Bakayoko responsable de ce département, s'est conformée à cette règle le mercredi 27 janvier 2021, à son cabinet, en présentant à la presse, le pagne de la Jif 2021.
Il a des motifs en forme de deux demi-croissants lunaires distincts mais unis qui matérialisent l’aspiration de la Côte d’Ivoire à atteindre l’égalité Hommes/ Femmes.
Elle a aussi expliqué que ces motifs harmonieusement repartis, symbolisent le vivre ensemble, la cohésion sociale, la paix et l’union malgré la diversité ethnique, religieuse et culturelle.
« Pour aller à la Jif, quoi de plus normal pour les femmes de revêtir le beau pagne Jif, et se retrouver en uniformes, unies, solidaires, affirmant ainsi leur volonté de combattre aux côtés des hommes, la pandémie de la Covid-19 pour que la Côte d’Ivoire poursuivent, sous le leadership éclairé du Président de la République Alassane Ouattara, son développement dans la paix et la stabilité », a affirmé Ramata Ly Bakayoko.
La ministre de la Femme, de la famille et de l'enfant a rappelé que c’est depuis 1977 que l’Assemblée Générale des Nations Unies (Onu) a institué la célébration d’une journée internationale de la femme (Jif) dédiée à la promotion des droits de la femme. Une journée qui offre aux États l’opportunité de faire le bilan des avancées en matière d’atteinte de l’égalité Homme/Femme et d’autonomisation de la femme.
Cette année, le contexte mondial dominé par la pandémie de la Covid-19 avec ses conséquences sanitaires, économiques, sociales et humanitaire, plus durement ressentie par les femmes a inspiré le thème international : « Leadership féminin : pour un futur égalitaire dans le monde de la Covid-19 ».
En Côte d’Ivoire cependant, pour une plus grande résilience des femmes face aux menaces de la Covid-19 et à l’avènement d’un environnement social, économique et culturel plus favorable à l’égalité entre les hommes et les femmes, le ministère de la Femme, de la Famille et de l’Enfant a choisi comme thème national : « promotion économique et sociale de la femme face à la Covid-19 pour une Côte d’Ivoire plus égalitaire ».
Ramata Ly Bakayoko a rappelé à ce propos qu’en Côte d’Ivoire, les populations féminines se sont appropriées la Jif, et chaque édition est une occasion de rencontre des femmes pour affirmer leur leadership dans leurs différents domaines d’intervention.
Elle a aussi souligné que cette fête, avec l'aide de la Première dame, Dominique Ouattara, marraine statutaire, a gagné au fil des ans, en notoriété avec une grande adhésion populaire des femmes. La secrétaire d’État, chargée de l'autonomisation de la femme, y était représentée par sa directrice de cabinet, Marlène Dogbo.
« Chaque célébration est une occasion renouvelée pour la Première dame de marquer sa solidarité envers les femmes de toutes couches sociales », a souligné la ministre.
Le 27/01/21 à 17:13
modifié 27/01/21 à 17:13

LES + POPULAIRES

Ecole pour tous : Le taux de scolarisation des filles demeure faible en Côte d’Ivoire (UNFPA) Abobo/Maouloud 2021 : Kandia Camara invite les fidèles musulmans à copier l’exemple du Prophète Mahomet Axe Tiassalé-Divo : Un grave accident fait 63 victimes dont 2 décès