Autonomisation de la femme par l’éducation: Le Zonta club d’Abidjan explique les métiers de l’aéronautique au lycée Sainte Marie de Cocody

Les lycéennes ont été très intéressées par les différentes interventions. (DR)
Les lycéennes ont été très intéressées par les différentes interventions. (DR)
Les lycéennes ont été très intéressées par les différentes interventions. (DR)

Autonomisation de la femme par l’éducation: Le Zonta club d’Abidjan explique les métiers de l’aéronautique au lycée Sainte Marie de Cocody

Le 26/01/21 à 19:36
modifié 26/01/21 à 19:36
Pour encourager l'autonomisation des femmes par l'éducation, le Zonta club international a créé la bourse Amelia Earhart, en l’honneur de la célèbre pilote Amelia Earhart, aviatrice américaine, première femme à traverser l’Atlantique en solitaire et pionnière de l’organisation, pour favoriser l'égalité des chances entre les hommes et les femmes.

C’est dans ce cadre que le Zonta club d’Abidjan présidé par Me Olga Coulibaly a donné une conférence sur la bourse Amelia Earhart, le 21 janvier dernier, à l’endroit des jeunes filles du lycée Sainte Marie de Cocody. Il s’agissait, selon elle, de non seulement leur présenter l’icône qu’est Amelia Earhart, ses valeurs, ses compétences, son ambition, mais aussi de les encourager à embrasser les métiers de l’aviation à travers ladite bourse.

L’honneur est revenu à la première conférencière du jour, Dr Simone Bleu Lainé, membre du club, d’expliquer aux élèves qui est Amelia Earhart, l’objectif de la bourse et les conditions pour en bénéficier.

Très attentives, les jeunes filles ont également eu la chance de partager l’expérience de la deuxième conférencière, Aby Fernande Djia, contrôleur Ca Asecna, qui totalise plus de 24 années dans le métier de l’aviation civile.

Responsable d’une équipe de 64 personnes, elle a encouragé ses hôtes à embrasser les métiers de l’aéronautique autour du thème : « Métier de l’aéronautique, quel intérêt pour la jeune fille ? » Elle a insisté sur le fait que leur carrière dans l’aviation dépendra de leur choix personnel ; en indiquant que pour y arriver, il vous faudra du travail, de la rigueur et de la discipline.

A travers une série de questions-réponses, les élèves ont pu consolider davantage leurs connaissances. Bien qu’étant encore au lycée, elles auront le temps de mûrir leurs ambitions. Car les enseignements qu’elles ont pu tirer d’Amelia Earhart devraient leur être utiles.

Depuis la création de la bourse Amelia Earhart en 1938, ce sont 1548 bourses qui ont été attribuées à près de 1200 étudiantes inscrites dans un programme de doctorat scientifique de pointe à travers plus de 70 pays du monde. A l’échelle mondiale, les femmes représentent environ 25% des effectifs de l’industrie aérospatiale.


Le 26/01/21 à 19:36
modifié 26/01/21 à 19:36

LES + POPULAIRES

Surveillance du territoire: La Côte d’Ivoire se dote d’un Bureau de lutte contre la fraude documentaire Covid-19 : Interpol annonce de premières saisies de faux vaccins Autonomisation de la jeune fille : Une Ong va réinsérer des dizaines de filles-mères à Alépé