Formation professionnelle : L’équipe dirigeante du FDFP fait le bilan à mi-parcours de sa gestion

Cette rencontre a permis au Secrétaire général du FDFP de communiquer sur les performances de son institution. (DR)
Cette rencontre a permis au Secrétaire général du FDFP de communiquer sur les performances de son institution. (DR)
Cette rencontre a permis au Secrétaire général du FDFP de communiquer sur les performances de son institution. (DR)

Formation professionnelle : L’équipe dirigeante du FDFP fait le bilan à mi-parcours de sa gestion

Le 26/01/21 à 19:10
modifié 26/01/21 à 19:10
Nommé au premier trimestre de l’année 2019, c’est en mai 2019 que la nouvelle équipe dirigeante du Fonds de développement de la formation professionnelle (Fdfp) a pris fonction. Après 20 mois d’activités, cette équipe, composée du ministre Joël N’Guessan, président du Comité de gestion et Ange Léonid Barry-Battesti, Secrétaire général du Fdfp, a décidé de faire le point de ses activités.

Un petit-déjeuner de presse a été organisé, à cet effet, ce mardi 26 janvier 2021, à l’hôtel Pullman, au Plateau. Les deux dirigeants avaient à leurs côtés, les administrateurs du Comité de gestion, leurs proches collaborateurs, ainsi que les représentants de diverses structures des domaines de la presse et de la formation professionnelle.

De cette rencontre d’échanges, il ressort que le Fdfp est présentement au beau fixe. Les chiffres qu’il réalise sont en croissance continue.

Dans une présentation, Mme Liabra Rachel, conseiller technique auprès du Secrétaire général, a noté que pendant ces 20 mois, 1287 cabinets ont été habilités dont 157 cabinets publics, 1105 cabinets privés et 25 centres de formation internes. En outre, 11 971 plans de formation ont été agréés pour un montant total de 21 439 702 951 FCfa au profit de 122 216 bénéficiaires.

Par ailleurs, 208 projets de formation ont été agréés pour un montant global de 12 282 972 075 FCfa au profit de 18 330 bénéficiaires. En outre, 14 020 actions de formations ont été contrôlées et liquidées, pour un montant global de 18 016 580 479 FCfa. Elle a aussi indiqué, en ce qui concerne les paiements relatifs aux projets de formation exécutés, que 428 échéances ont été liquidées pour un montant global de 8 760 374 634 FCfa.

Joël N’Guessan, président du Comité de gestion du Fdfp, le micro en main. (DR)
Joël N’Guessan, président du Comité de gestion du Fdfp, le micro en main. (DR)



Pour le secrétaire général du Fdfp, cette performance est le résultat d’une gestion efficience et efficace de l’institution. « Notre vision, c’est de faire du Fdfp, une institution de référence en matière de financement de la formation professionnelle et de l’apprentissage pour le renforcement des compétences de la population active », a-t-il souligné.

A l’en croire, cette performance est due à un changement organisationnel, au renforcement des capacités du Fdfp, aussi bien sur le plan humain que matériel, et au renforcement et à l’amélioration de l’offre de service ainsi qu’à la mise en œuvre de projets informatiques structurants pour faciliter le travail des équipes.

Pour sa part, le ministre Joël N’Guessan, président du Comité de gestion du Fdfp, a indiqué que depuis l’arrivée de la nouvelle équipe, les délais de paiement des prestations sont passés de plus d’un an, à 28 jours. En outre, la validité des habilitations est passée d’un à deux exercices. « Nous avons posé des actes concrets. Nous avons privilégié les actions », a-t-il confié.

En ce qui concerne les perspectives pour l’année 2021, il a souligné que le Fdfp mettra davantage l’accent sur la qualité des prestations. « Nous allons créer d’autres antennes et mettre l’accent sur l’apprentissage. Nous allons aussi mettre un accent particulier sur la digitalisation des services », a-t-il annoncé.



Le 26/01/21 à 19:10
modifié 26/01/21 à 19:10

LES + POPULAIRES

Surveillance du territoire: La Côte d’Ivoire se dote d’un Bureau de lutte contre la fraude documentaire Covid-19 : Interpol annonce de premières saisies de faux vaccins Autonomisation de la jeune fille : Une Ong va réinsérer des dizaines de filles-mères à Alépé