Commercialisation des produits agricoles: Le Système de récépissés d'entreposage expérimenté au cours de cette campagne 2021

Le Pr Justin Koffi, directeur général de l'Arre en chemise blanche, avec à ses côtés le maire Jérôme Kouamé et des agriculteurs d'Attiégouakro.
Le Pr Justin Koffi, directeur général de l'Arre en chemise blanche, avec à ses côtés le maire Jérôme Kouamé et des agriculteurs d'Attiégouakro.
Le Pr Justin Koffi, directeur général de l'Arre en chemise blanche, avec à ses côtés le maire Jérôme Kouamé et des agriculteurs d'Attiégouakro.

Commercialisation des produits agricoles: Le Système de récépissés d'entreposage expérimenté au cours de cette campagne 2021

Les producteurs agricoles de Lolobo et d'Attiégouakro tireront suffisamment de revenus de leurs productions à cette campagne agricole 2021, grâce au système de récépissés d'entreposage qui sera opérationnel sous peu dans leurs localités. Au cours des rencontres d'échanges avec les producteurs, le 22 janvier, Pr Justin Koffi, directeur général de l'Autorité de régulation du système de récépissés d'entreposage (Arre), les a largement éclairés sur les modalités de commercialisation de leurs productions dans le Système de récépissés d'entreposage (Sre). Il les a surtout situés sur les nombreux avantages qu'offre ce système, en termes de garantie des prix d'achat fixés par le gouvernement au cours de la campagne, en confiant ses récoltes à l'Arre, créée par le Président Alassane Ouattara pour permettre aux paysans de bénéficier du fruit de leur labeur, en évitant les acheteurs véreux.
"Le système de récépissés d'entreposage est un mécanisme innovant qui a pour objectifs d'améliorer les revenus des producteurs, de garantir la qualité et la disponibilité des produits, de faciliter le financement des transformateurs", a expliqué Pr Justin Koffi aux populations agricoles venues nombreuses des villages et campements rattachés à ses deux localités.
Il a également précisé aux populations que le Sre concerne toutes les productions, à savoir l'anacarde, le riz, le café, le cacao, le maïs et même les produits vivriers.
Mieux, les acteurs n'auront pas à payer d'énormes de frais de transport pour commercialiser leurs productions, d'autant qu'un centre de groupage est en construction à Attiégouakro, pour la collecte et l'entreposage.

Le récépissé délivré à l'entreposage, a-t-il indiqué, est précieux parce qu'il peut être monnayé à tout moment par le détenteur auprès des structures financières.

En tant qu'agriculteur lui-même, le maire d'Attiégouakro, Jérôme Kouamé, a salué cette opportunité qui va permettre, au cours de cette campagne agricole, de booster les revenus des acteurs de la filière.
Juliette Konan, préfet du département d'Attiégouakro, a invité les populations à s'approprier cet instrument à l'effet d'en tirer des dividendes. Car il s'agit, selon elle, d'un outil qui vient les aider à garantir et à stabiliser leurs revenus. Elle est également longuement revenue sur la résurgence de la Covid-19 et a exhorté les populations à observer rigoureusement les mesures barrières édictées par le gouvernement. De sorte que leurs localités ne soient pas une porte d'entrée du virus.


N'dri Célestin

LES + POPULAIRES

Yopougon/Cancers de la femme : Les shunamites accentuent la lutte Accès au Droit : L’Ong IADA compte accentuer la formation au cours de ses activités 2021 Point de la situation de la COVID-19 : 153 nouveaux cas positifs, 85 guéris et 2 décès enregistrés, ce samedi