Mankono: Un concours inter-écoles pour lutter contre les grossesses lancé

Mankono: Un concours inter-écoles pour lutter contre les grossesses lancé

Par (AIP)
Le 25/01/21 à 17:27
modifié 25/01/21 à 17:27
L’Union pour l’intérêt de Mankono (Unima), en partenariat avec le Service de santé scolaire et universitaire–Santé des adolescents et des jeunes (Ssu-Saj) de Mankono, a lancé, le 23 janvier, un concours inter-écoles pour informer les élèves et lutter contre les grossesses et les infections sexuellement transmissibles (Ist) en milieu scolaire.
Ce concours inter-écoles, placé sous le parrainage de la directrice des Ressources humaines du Port autonome d’Abidjan, Salimata Fofana Méité, a été lancé au foyer des jeunes de Mankono. En présence des autorités préfectorales, des responsables de l’Éducation nationale du Béré, des chefs de service, des autorités religieuses et coutumières ainsi que des élèves et leurs encadreurs de cinq établissements secondaires de Mankono.

La compétition va durer deux mois et concerne deux équipes de quatre élèves par établissement, soit dix équipes issues de cinq établissements, à savoir : le lycée moderne, le centre d’enseignement technique, le collège privé Juan Carlos, le collège privé Iblo Fofana et le collège privé Les Pédagogues.

Selon les chiffres de la direction de la planification des statistiques du secrétariat d’État chargé de l’Enseignement technique, révélés par Salimata Méité, 442 cas de grossesse ont été enregistrés en milieu scolaire au titre de l’année académique 2018-2019, soit une hausse de 13,3% par rapport à celle 2017-2018 qui a enregistré 390 cas. Le département de Mankono a enregistré 30 cas de grossesse et 58 cas d’Ist en 2019-2020 et déjà 17 cas de grossesse signalés en 2020-2021, selon le Ssu-Saj de Mankono.

Le président de l’Unima, Dosso Mahoula, a qualifié « d’alarmants » ces chiffres, déclarant que “nous avons été touchés par la problématique de la sexualité dans nos écoles. Cette compétition est organisée pour informer et lutter contre les grossesses et les infections sexuellement transmissibles (Ist) en milieu scolaire”.

Salimata Méité a remis 500 000 FCfa en guise d’aide pour l’organisation des compétitions et a exhorté les parents à sensibiliser leurs enfants à lutter contre les grossesses à l’école. Elle a promis de s’impliquer personnellement à travers les fédérations et associations de femmes de Mankono pour organiser ultérieurement, au-delà des actions de l’Unima, des campagnes de sensibilisation dans les différentes localités du département.

Par (AIP)
Le 25/01/21 à 17:27
modifié 25/01/21 à 17:27

LES + POPULAIRES

Surveillance du territoire: La Côte d’Ivoire se dote d’un Bureau de lutte contre la fraude documentaire Covid-19 : Interpol annonce de premières saisies de faux vaccins Autonomisation de la jeune fille : Une Ong va réinsérer des dizaines de filles-mères à Alépé