Cohésion sociale : Le ministre Emmanuel Essis prône la paix et le vivre ensemble à Cosrou

La génération au pouvoir à Cosrou depuis décembre 2020 (DR)
La génération au pouvoir à Cosrou depuis décembre 2020 (DR)
La génération au pouvoir à Cosrou depuis décembre 2020 (DR)

Cohésion sociale : Le ministre Emmanuel Essis prône la paix et le vivre ensemble à Cosrou

Le 23/01/21 à 17:28
modifié 23/01/21 à 17:28
Emmanuel Esmel Essis, Ministre auprès du Premier Ministre, chargé de la Promotion de l’Investissement Privé a effectué une visite le vendredi 22 janvier 2021, dans la région de Leboutou précisément dans le village de Cosrou, une sous-préfecture de Toupa, département de Dabou. Il était accompagné de quelques membres de son cabinet.

L’objectif de cette visite est de présenter ses condoléances et apporter le soutien du gouvernement à la famille d’un jeune homme porté disparu et retrouvé mort deux jours après. Egalement, saluer « ses parents » qui ont célébré la fête de génération à laquelle il devrait prendre part.

Accueilli à la place publique du village, après les civilités, l'émissaire du gouvernement a expliqué l'enjeu de la visite. « Il y a deux semaines, la fête de la '' la Sagesse " a été célébrée. La fête qui caractérise en pays Adjoukrou le passage du pouvoir à une nouvelle génération. À Cosrou cette génération est la nôtre. Aujourd'hui, nous sommes présents pour ensemble revivre l'événement », a-t-il indiqué.

Il est ensuite revenu sur la nécessité et les bienfaits de la paix et de la cohésion sociale. « Nous devons nous inscrire dans la vision du Chef de l'État le Président Alassane Ouattara. C’est-à-dire, la culture de l'esprit de paix, la cohésion sociale, le dialogue et la solidarité. C'est en cela que nous pourrions arriver au développement et avoir une économie forte », a insisté l’hôte du jour.

Il a donc à cet effet, invité les uns les autres à taire les querelles et l'esprit de division. « Il faut qu'on enterre nos querelles intestines, que nous regardions le programme du gouvernement de sorte à attirer le maximum de profit qui honore le concitoyen », a exhorté le ministre Essis Emmanuel.

La génération au pouvoir à Cosrou depuis décembre 2020 (DR)
La génération au pouvoir à Cosrou depuis décembre 2020 (DR)



Il a par ailleurs rassuré ses hôtes sur la disponibilité du gouvernement à les accompagner pour réaliser leurs projets. « Nous allons vous assister pour la réalisation de vos projets », a-t-il assuré.

Profitant de la même occasion, il a apporté son soutien et son réconfort à la famille du défunt avec une enveloppe contenant une importante somme. « Il y a eu des échauffourées à Cosrou. Un conflit interethnique qui a engendré mort d’homme. J'ai dépêché une délégation pour calmer les esprits. Aujourd'hui nous sommes sur les lieux. D'abord pour présenter nos condoléances à la famille et leur donner des mots d'apaisements. Plus jamais que ce genre d'incident ne se reproduise », a-t-il appelé.

Rappelons qu’il y a eu des échauffourées dans le village entre allogènes et autochtones début janvier 2021. Malheureusement, cet événement a causé le décès d'Abango N'guessan Luc Léandre, âgé de 19 ans.

Au nom de la population, le général Djaman Djaman ex directeur général de la police à la retraite a exprimé toute sa gratitude à l’illustre personnalité pour le soutien et les actions menées en faveur de la paix la cohésion sociale.

Le 23/01/21 à 17:28
modifié 23/01/21 à 17:28

LES + POPULAIRES

Surveillance du territoire: La Côte d’Ivoire se dote d’un Bureau de lutte contre la fraude documentaire Covid-19 : Interpol annonce de premières saisies de faux vaccins Autonomisation de la jeune fille : Une Ong va réinsérer des dizaines de filles-mères à Alépé