Basket-ball : Sékou, le nouvel artificier d'Azur

Sékou Konaté, l'ailier fort d'Azur. (DR)
Sékou Konaté, l'ailier fort d'Azur. (DR)
Sékou Konaté, l'ailier fort d'Azur. (DR)

Basket-ball : Sékou, le nouvel artificier d'Azur

Le 21/01/21 à 19:06
modifié 21/01/21 à 19:06
Lazare Bouabré, l’entraîneur d’Azur basket-ball club, était la cible des supporters, après la défaite (63-86) de son équipe contre l’Abidjan basket-ball club (Abc) lors de la deuxième journée du championnat. On lui en voulait parce qu’il n’avait pas donné assez de temps de jeu à Sékou Konaté. Un jeune intérieur qui monte en puissance et beau à voir sur le parquet. Contre la Jeunesse club d’Abidjan (Jca) dimanche soir, au cours de la 3e journée, le basketteur qui découvre le championnat d’élite a confirmé tout le bien qu'on disait de lui. Sékou Konaté a volé très haut.

Dans tous les bons coups d’Azur, il a fini le match avec des statistiques affolantes (24 paniers marqués, deux passes décisives et autant de balles interceptées). Une grosse performance qui a contribué à la victoire d’Azur sur la Jca (68-61) au terme de la 3e journée de la N1 Hommes. Lucide face au panier, mais aussi présent sous le cerceau, Sékou laisse l’impression d’une belle promesse.

Du haut de son 1,95m, Sékou Konaté, étudiant en deuxième année de droit à l’Université Félix Houphouët-Boigny de Cocody, ne manque pas d’ambition. « Le basket-ball est une passion pour moi. Je le pratique depuis que j’ai 16 ans », confie-t-il. C’est d’ailleurs, cette passion pour la balle au panier qui l’a poussé à quitter sa ville natale de Tabou pour Abidjan. « Vu que ce sport n’est pas beaucoup pratiqué à Tabou, mon père a décidé que je vienne à Abidjan pour continuer les études, mais aussi pour m’adonner à mon sport favoris, le basket-ball », raconte Sékou Konaté qui, une fois à Abidjan, s’est inscrit au centre de formation de l’Athlétique basket de Yopougon (Aby).

Un centre où il a passé seulement une année. Ensuite, il est allé fourbir ses armes à Global basket club, en National 2 (2017-2019). Avant d’affronter l’élite nationale cette saison. « J'ai passé un test pour intégrer Azur basket-ball club avec succès en 2020. Malheureusement, la pandémie du Covid-19 ne m’a pas permis de fouler le parquet de N1 », poursuit le basketteur de 21 ans qui promet de belles choses sous les couleurs d’Azur. « Azur est un club ambitieux. Je veux être sacré champion de Côte d’Ivoire à la fin de la saison et essayer de me faire un nom dans le monde du basket-ball ! C’est cela mon objectif. Mais, il est trop tôt. La compétition ne fait que commencer », prévient l’ailier fort des Bleu et jaune qui tourne autour de 15 points par match.

Sékou Konaté se distingue surtout par sa force athlétique, sa facilité à perforer les défenses adverses et ses activités au rebond. Sans oublier son adresse phénoménale face au panier. « C'est un bon joueur, un très bon tireur, mais qui a besoin de travailler encore plus pour être excellent. Son coach doit être surtout patient avec lui. Avec le temps, il pourra véritablement s’épanouir », estime Thomas N’Da, l’entraîneur formateur du National basket club d’Abidjan (Nca).


Le 21/01/21 à 19:06
modifié 21/01/21 à 19:06

LES + POPULAIRES

Surveillance du territoire: La Côte d’Ivoire se dote d’un Bureau de lutte contre la fraude documentaire Covid-19 : Interpol annonce de premières saisies de faux vaccins Autonomisation de la jeune fille : Une Ong va réinsérer des dizaines de filles-mères à Alépé