Education nationale : Le groupe scolaire Madeleine-Daniélou inauguré

Mme Denise Houphouët-Boigny procédant à la coupure du ruban. ( Franck YEO)
Mme Denise Houphouët-Boigny procédant à la coupure du ruban. ( Franck YEO)
Mme Denise Houphouët-Boigny procédant à la coupure du ruban. ( Franck YEO)

Education nationale : Le groupe scolaire Madeleine-Daniélou inauguré

Le 15/01/21 à 17:04
modifié 15/01/21 à 17:04
Le groupe scolaire Madeleine-Daniélou dans la commune de Bingerville, a officiellement ouvert ses portes, le vendredi 15 janvier 2020, en présence de plusieurs acteurs du système éducatif ivoirien.

Le directeur de cabinet, Kabran Assoumou, représentant le ministre de l’Education nationale, de l’Enseignement technique et de la Formation professionnelle, Kandia Camara, a salué la communauté Saint François-Xavier pour la construction de cet édifice scolaire qui va participer à la formation de la jeune fille en Côte d’Ivoire.

« Dans l’enseignement secondaire, les établissements privés accueillent plus de la moitié de nos effectifs. A ce titre, ils participent à l’amélioration de nos résultats scolaires », a déclaré Kabran Assoumou. Aussi a-t-il indiqué que son département ministériel est prêt à apporter à cet établissement l’appui institutionnel et pédagogique.

Pour lui, l’enseignement privé joue un rôle précieux qui permet à l’Etat d’accomplir son devoir régalien en faveur d’une formation de qualité de chaque enfant.

Une vue de l'établissement. (Franck YEO)
Une vue de l'établissement. (Franck YEO)



Le Pr Denise Houphouët-Boigny, ambassadeur, déléguée permanente de Côte d’Ivoire auprès de l’Unesco, marraine de la cérémonie, a remercié les initiateurs de ce projet. A l’en croire, ce groupe scolaire marquera l’histoire de l’éducation de la jeune fille en Côte d’Ivoire. « Il s’agit d’un établissement à inspiration chrétienne mais ouvert aux jeunes filles de toutes les confessions religieuses », a-t-elle précisé. Avant d’inviter les responsables du groupe scolaire Madeleine-Daniélou et les parents d’élèves à s’adapter à la réalité du moment.

« Il ne s’agit plus pour les éducateurs et les enseignants d’inculquer des connaissances aux jeunes et de les inciter à cultiver des valeurs telles que la probité, la morale, la solidarité, le goût du travail bien fait, il s’agit aussi de les aider à développer leurs capacités d’adaptation, leur esprit critique, leurs capacités d’innovation, leur personnalité et leur ouverture sur le monde », a conseillé l’ambassadeur.

La sœur Caroline Nicolle, supérieure générale de la communauté Saint François-Xavier, a rappelé que l’objectif de ce groupe scolaire est de former des femmes leaders au service de la Côte d’Ivoire. C’est pourquoi elle invite les filles à être des actrices de leur formation.

Bâti sur une superficie de quatre hectares, le groupe scolaire Madeleine-Daniélou a démarré cette rentrée scolaire avec 300 élèves et va à terme, accueillir 1500 jeunes filles à raison de 30 élèves par classe.



Le 15/01/21 à 17:04
modifié 15/01/21 à 17:04

LES + POPULAIRES

Surveillance du territoire: La Côte d’Ivoire se dote d’un Bureau de lutte contre la fraude documentaire Covid-19 : Interpol annonce de premières saisies de faux vaccins Autonomisation de la jeune fille : Une Ong va réinsérer des dizaines de filles-mères à Alépé