Akwaba City : Le ministère de la Ville prend la gouvernance du projet

Échange de parapheurs entre le ministre Amichia (à droite) et le patron de Sophia SA. (DR)
Échange de parapheurs entre le ministre Amichia (à droite) et le patron de Sophia SA. (DR)
Échange de parapheurs entre le ministre Amichia (à droite) et le patron de Sophia SA. (DR)

Akwaba City : Le ministère de la Ville prend la gouvernance du projet

Le 12/01/21 à 17:36
modifié 12/01/21 à 17:36
Le ministre de la Ville, Albert François Amichia et Touré Ahmed Bouah, Pdg du Groupe Sophia SA, ont procédé hier à la signature d’un mémorandum d’accord actant le leadership du département ministériel susmentionné dans la mise en œuvre du projet de Ville nouvelle dénommé Akwaba City dans la commune d’Anyama. La salle de conférences du département dirigé par Albert François Amichia au 10e étage de l’immeuble Postel 2001 au Plateau a servi de cadre à la cérémonie organisée à cet effet.

Selon les termes de l’accord, le ministère de la Ville s’engage à la conception, la promotion et la gouvernance du projet, mais également à la mobilisation des acteurs. Cela revient pour le ministère à assurer le leadership institutionnel du projet, à fédérer les énergies, les appuis et les moyens pour susciter l’engagement de toutes les parties concernées.

L’action du ministère consistera aussi à mobiliser les expertises pour accompagner Sophia SA à structurer le projet. En contrepartie, l’entreprise en charge de la réalisation du projet devra mettre à la disposition du ministère toute la documentation nécessaire à la bonne compréhension du projet et à la facilitation de la mise en œuvre des engagements du ministère de la Ville.

En outre, l’opérateur s’est engagé à organiser - et financer - un évènement de validation de documents de projet piloté par le département ministériel. Le financement de la mobilisation des expertises par le ministère est pris en charge par Sophia SA, selon le mémorandum objet de signature.

À l’occasion, Albert François Amichia a rappelé que cette cérémonie est le fruit de discussions qui ont eu lieu les 4 et 20 juin derniers, respectivement à son Cabinet et au siège du Groupe Sophia SA, pour une meilleure compréhension et appropriation du projet. « Ce jour vient marquer notre engagement à travailler en étroite collaboration, pour la réussite de ce Projet majeur », a-t-il déclaré.

C’est donc en tant que responsable du ministère transversal et chargé de la mise en œuvre de la Politique gouvernementale en matière de Ville, qu’il a souligné l’importance pour lui de suivre avec tout l'intérêt que cela présente, la gouvernance du projet. « Et, c’est pour cette raison fondamentale que nous avons décidé d’accompagner le Projet de création d’une ville nouvelle, en assurant son portage interministériel et surtout sa gouvernance, à travers la signature d’un Mémorandum d’Accord », a-t-il souligné.

Le ministre Amichia s'est dit convaincu que le projet sera mené à terme, compte tenu de la qualité des responsables des institutions et entreprises parties prenantes. Il a aussi indiqué que les initiateurs de la Ville nouvelle ont fait œuvre utile en lançant l’initiative, parce qu’il cadre avec la vision du Chef de l’État en matière d’infrastructures. « Touré Ahmed Bouah a lancé ce projet comme s’il lisait dans les pensées du Président de la République », dira-t-il.

Pour sa part, Touré Ahmed Bouah a réitéré l’engagement de Sophia SA et de l’ensemble des entreprises et institutions parties prenantes au projet - notamment la soixantaine de cabinets d’architectes et les entreprises de construction- de se conformer aux termes de l’accord et aux orientations du ministère de la Ville.

Le Pdg de Sophia SA, Touré Ahmed Bouah, a souligné qu’il est inconcevable que des pays de l’Union économique et monétaire ouest-africaine (Uemoa) ont des villes nouvelles, alors que la Côte d'Ivoire qui est la locomotive de l'espace communautaire n'en dispose pas.

Il a rappelé que les travaux lancés depuis un an se poursuivent, notamment l’ouverture et le bitumage des voies. Il était accompagné notamment des maires Farikou Soumahoro d’Adjamé et Amidou Sylla d’Anyama, mais également du président de la Chambre de commerce et d’industrie de Côte d’Ivoire (Cci-Ci), Touré Fama.


Le 12/01/21 à 17:36
modifié 12/01/21 à 17:36

LES + POPULAIRES

Distinction du citoyen émérite de Grand-Bassam: Les acteurs de la lutte contre la Covid-19 à l’honneur Emploi et protection sociale en Côte d’Ivoire: Des acquis probants en 2020, en dépit de la crise sanitaire de la Covid-19 Enseignement supérieur : Le directeur financier de l’Université Alassane Ouattara de Bouaké primé