Ville durable : Le projet ‘’Lives 2’’ officiellement lancé

Une vue des officiels à l'issue de la cérémonie. (DR)
Une vue des officiels à l'issue de la cérémonie. (DR)
Une vue des officiels à l'issue de la cérémonie. (DR)

Ville durable : Le projet ‘’Lives 2’’ officiellement lancé

Le 11/01/21 à 16:45
modifié 11/01/21 à 16:45
Le projet Lives 2 -une solution de restructuration de certains quartiers, notamment précaires- a officiellement été lancé, le lundi 11 janvier 2020, à la salle Auguste Denise de la mairie de Treichville, par le ministre de la Ville, Albert François Amichia. Le projet propose une innovation appelée la « pièce en plus », ayant pour vocation de générer une activité commerciale intégrée à l’habitat.

Concrètement, il s’agit d’un modèle d’habitat décent et abordable tourné vers l’autonomisation du père ou de la mère de famille, à travers un aménagement qui lie habitation et travail, a expliqué Albert François Amichia. « Je sais que vous vous inquiétez des immeubles construits, en lieu et place de nos cours habituelles, et inadaptés à notre mode de vie. Ce projet vient répondre à vos attentes », a lancé le ministre à l’endroit des représentants des communautés présents à la cérémonie. Il a aussi promis de poursuivre les discussions pour que les logements d’un coût allant de 11 à 19 millions de FCfa soient accessibles à moins de 10 millions.

La phase pilote est soutenue par le Fonds d'études et d'aide au secteur privé (Fasep), don accordé par la direction générale du Trésor français, pour réaliser des démonstrateurs mis à disposition des autorités. Albert François Amichia a également relevé la synergie gouvernementale et la coopération ivoiro-française autour du projet.

« La présence à nos côtés de nos collègues ministres -représentés- et des faîtières de villes et régions constitue non seulement le signe de la grande solidarité gouvernementale pour le bien-être des populations ivoiriennes et de toutes les personnes vivant en Côte d’Ivoire. Mais elle constitue également notre vision commune du développement inclusif emmené par les territoires », a-t-il indiqué.

Le ministre a invité l’ensemble des « acteurs du cadre bâti » à soutenir le projet qui devrait se développer dans le pays, particulièrement à Abidjan où plus de 1,5 million de personnes sur 6,5 millions d'habitants vivent dans des quartiers précaires.

Albert François Amichia a donc invité les maires des villes de l’intérieur à prendre des options sur les maisons, afin d’améliorer l’offre de logement aux fonctionnaires déployés dans leurs localités.

La cérémonie a notamment enregistré la participation d’Antoine Grolin, Pdg du Groupe Ceetrus qui porte le projet; de Michèle Sabban, présidente du Fonds vert R20 pour les femmes; de Franck Tognini, coordonnateur du projet et de Jerôme Ahissi, 1er adjoint au maire de Treichville.


Le 11/01/21 à 16:45
modifié 11/01/21 à 16:45

LES + POPULAIRES

Lutte contre le grand banditisme : Kouyaté Youssouf renforce le dispositif de sécurité dans des villes de l’intérieur du pays Assemblée générale annuelle : La Convention de la société civile fait son bilan Fonction publique/Recrutement de personnes en situation de handicap: Le gouvernement autorise une nouvelle vague cette année