Séguéla: Deux escrocs condamnés à 12 mois de prison

(Dr)

Séguéla: Deux escrocs condamnés à 12 mois de prison

Par (AIP)
Le 09/01/21 à 18:51
modifié 09/01/21 à 18:51
Diomandé Yssouf et Diomandé Aly, deux escrocs communément appelés ‘’filomanes’’, ont été condamnés à 12 mois de réclusion criminelle pour avoir subtilisé la somme de 10 000 FCfa et un téléphone portable à Koné Hamed à qui ils promettaient une bague magique à même de résoudre tous ses problèmes.

Des faits énoncés, le mercredi 6 janvier, au cours de l’audience correctionnelle des flagrants délits de la section de tribunal de Séguéla, il ressort que les prévenus ont mis en place un scénario digne des films hollywoodiens dans lequel Koné Hamed a été piégé. En effet, la victime a été accostée dans la rue par Diomandé Aly.

Ce dernier engage la conversation en prétendant avoir le don de prédire l’avenir. Ils sont rejoints après par Diomandé Yssouf qui fait un témoignage élogieux à l’endroit du prétendu devin par l’entremise duquel la vie de l’une de ses connaissances aurait changé complètement, après une rencontre avec celui-ci.

Rendez-vous est donc pris pour le lendemain, dans un lieu éloigné des regards indiscrets, afin d’en faire autant pour Koné Hamed et Diomandé Yssouf.

Diomandé Aly demande d’abord à son acolyte de lui rapporter une poignée de sable provenant d’un endroit situé à bonne distance de là. A son retour, après des pseudo-incantations, une bague est retrouvée dans le sable ramené.

Koné Hamed doit faire de même. Mais avant de partir, il doit se débarrasser de tout ce qu’il a en poche car ‘’les génies n’aiment pas ça’’. La victime s’exécute et va tenter de ramener le sable qui fera certainement de lui un homme riche.

Quelques minutes plus tard, il est de retour. Mais, point de marabout, ni l’autre individu. Il réalise alors qu’il vient de se faire gruger et rentre à la maison désillusionné.

Des jours après, au détour d’une rue, il tombe nez à nez avec les malfrats qu’il réussit à appréhender avec l’aide de passants, avant de les conduire au commissariat de police où ils reconnaissent aussitôt les faits mis à leurs charges.

La bande d’escrocs a également été condamnée à payer une amende de 600 000 FCfa, en raison de 300 000 francs chacun.

Par (AIP)
Le 09/01/21 à 18:51
modifié 09/01/21 à 18:51

LES + POPULAIRES

Communiqué du ministère de la Santé et de l’Hygiène publique: «Point sur la situation de la Covid-19 au 19/01/2021» Adjamé : Le maire Soumahoro Farikou offre une ambulance médicalisée à l'hôpital général Formation professionnelle/Ange Léonid Barry-Battesti (secrétaire général du Fdfp): ‘‘En 2020, nous avons remboursé 9,7 milliards de FCfa aux entreprises et cabinets de formation’’