L’Air du Temps: J’ai plaidé !

L’Air du Temps: J’ai plaidé !

Le 03/01/21 à 18:22
modifié 03/01/21 à 18:22
Le Président de la République, Alassane Ouattara, a clairement fixé le cap pour l’année 2021. Le message à la Nation qu’il a prononcé le 31 décembre, le premier de son premier mandat de la troisième République, lui en a donné l’occasion.

Si, comme il l’a indiqué, « la priorité sera donnée à la consolidation du triptyque paix-sécurité-cohésion » au cours de son nouveau mandat, le Chef de l’État a tenu à relever quatre grands chapitres qui seront mis en avant au cours de cette année : la lutte contre la Covid-19, la construction d’infrastructures routières, la poursuite du programme social du gouvernement et le dialogue, et le rassemblement de tous fils de ce pays.

Sur la crise sanitaire liée à la pandémie du coronavirus, il s’est réjoui des mesures prises par le gouvernement, au plan médical et au plan économique et financier, pour contenir la progression de la Covid-19 et atténuer ses impacts sur la population et les entreprises, et a invité ses compatriotes « à maintenir une vigilance à tous les niveaux et à continuer de respecter les mesures barrières .» Et cela, quand bien même l’État a décidé d’entamer, dès le mois d’avril prochain, une vaste campagne de vaccination à titre gracieux.

« L’année 2021 verra l’intensification de nos activités sur les infrastructures routières et nos interventions porteront sur un minimum de 1313 km de routes en cours de bitumage et la poursuite de la construction de 33 ponts et échangeurs.» Voilà qui est clair sur la volonté du Président de la République, ce qui fait la fierté de la Côte d’Ivoire dans toute la sous-région.

L’inversion de la courbe de pauvreté, à travers la poursuite et l’intensification du Programme social du gouvernement sera le grand défi de 2021. Bien que «le revenu par habitant dans notre pays a presque doublé, passant de 1213 dollars US en 2010 à environ 2286 dollars US en 2019, soit le niveau le plus élevé des pays de la CEDEAO », le Président Ouattara n’entend pas s’arrêter en si bon chemin. Ainsi s’explique, entre autres, sa décision de supprimer les frais de cotisation des Coges que les parents d’élèves supportaient dans le primaire et le secondaire.

Houphouétiste convaincu, le Chef de l’État a toujours attaché du prix au dialogue, «l’arme des forts », comme le disait si joliment le Président Félix Houphouët-Boigny. S’il a déjà pris le pari de relancer le dialogue politique avec l’opposition et la société civile, il a encore une fois, devant la Nation , tenu à réaffirmer sa ferme volonté de ne ménager aucun effort pour garantir la paix et la stabilité à ses concitoyens . En travaillant, «sans relâche, à rassembler toutes les filles et tous les fils de notre pays, à intensifier toutes nos actions en faveur du pardon et de la concorde nationale, dans la justice et le respect des droits et devoirs de chacun.»

A cet égard, nous croyons fermement qu’au lendemain des législatives prévues le 6 mars, le Président de la République devra user de beaucoup de diplomatie et de fermeté à la fois, pour assurer la cohésion et la solidarité au sein du Rassemblement des houphouétistes pour la démocratie et la paix (Rhdp), fer de lance du développement de la Côte d’Ivoire durant ces dix dernières années. Car il y a fort à craindre que durant et après ce scrutin, auquel l’opposition a décidé de prendre part, les ambitions des uns et les prétentions des autres au sein même de la direction exécutive de ce regroupement politique ne plombent ou ne sapent les actions du Président de la République. Chacun devant se dire qu’il n’y a pas de gâteau à partager et de privilège indu à préserver. Chacun devant avoir en mémoire cette phrase de Gnamien Konan (membre de l’opposition) : « Nous irons aux législatives pour démontrer démocratiquement que le Rhdp ne pèse pas plus de 10% ». J’ai plaidé.


Le 03/01/21 à 18:22
modifié 03/01/21 à 18:22

LES + POPULAIRES

Distinction du citoyen émérite de Grand-Bassam: Les acteurs de la lutte contre la Covid-19 à l’honneur Emploi et protection sociale en Côte d’Ivoire: Des acquis probants en 2020, en dépit de la crise sanitaire de la Covid-19 Enseignement supérieur : Le directeur financier de l’Université Alassane Ouattara de Bouaké primé