Entrepreneuriat : 450 jeunes formés dans le Bafing

Les bénéficiaires de la formation à l'entrepreneuriat ont exprimé leur reconnaissance aux formateurs et au ministre du Budget et du Portefeuille de l’État, Moussa Sanogo. (DR)
Les bénéficiaires de la formation à l'entrepreneuriat ont exprimé leur reconnaissance aux formateurs et au ministre du Budget et du Portefeuille de l’État, Moussa Sanogo. (DR)
Les bénéficiaires de la formation à l'entrepreneuriat ont exprimé leur reconnaissance aux formateurs et au ministre du Budget et du Portefeuille de l’État, Moussa Sanogo. (DR)

Entrepreneuriat : 450 jeunes formés dans le Bafing

Le 15/12/20 à 19:30
modifié 15/12/20 à 19:30
450 jeunes (hommes et femmes) ont été formés à l’entrepreneuriat, du 12 au 13 décembre, simultanément dans les trois chefs-lieux de département (Koro, Ouaninou et Touba) qui composent la région du Bafing.

L’objectif de la formation dispensée par le cabinet Inovis et l'Agence emploi jeunes est de donner aux jeunes les rudiments pour se lancer dans l’auto-emploi et assurer leur autonomisation.

Après la phase théorique, un challenge entrepreneurial a été lancé entre eux. 45 équipes de 10 personnes ont été composées auxquelles un capital de 50 000 FCfa a été remis afin de le faire fructifier en 24h. Ainsi, chaque équipe s'est lancée dans une activité commerciale. Une mise en situation réelle qui a donné un résultat extraordinaire, car les bénéfices générés en seulement 24h ont été de 372 750 FCfa. Une expérience qui a permis de faire comprendre à la jeunesse qu'on peut réussir en restant dans le Bafing, d'où le thème de cette formation: "Je réussis dans le Bafing".

Dans un message adressé aux bénéficiaires de la formation par visioconférence, le ministre du Budget et du Portefeuille de l’État, Moussa Sanogo, les a encouragés à appliquer toutes les connaissances acquises pour que sorte parmi eux un puissant homme d'affaires. «Le Bafing de demain, c'est vous. Conservez cet état d'esprit afin de faire en sorte que ce soit vous qui écriviez les prochaines succes stories. Je vous mets donc en mission auprès de vous-mêmes pour relever le défi prouvant que la formation a servi. Je voudrais qu'ensemble, on puisse relever un challenge, de sorte que parmi vous sorte le prochain Aliko Dangote de la région, un jeune qui réussit quelque chose de formidable que nous pourrons montrer à l'ensemble de la communauté», a-t-il déclaré. «Le Bafing est une belle région avec de l'espace cultivable encore inexploité. Les opportunités existent et elles sont réelles. Vous avez la chance d'avoir des cadres qui sont prêts à vous aider, mais cette aide est conditionnée par votre engagement à vous prendre en charge, une prise de conscience», a indiqué, pour sa part, le secrétaire général de la préfecture de Touba, Yapi Alexandre.

Au nom des bénéficiaires, Doumbia Lamine a mentionné l’importance de cette formation qui leur a permis de comprendre qu'il faut avoir certaines connaissances avant de monter une entreprise. « Des prêts ont été octroyés à des jeunes auparavant, mais faute de connaissances, ils n'ont pu faire fructifier cet argent. Avec ce que nous venons d'acquérir comme techniques, nous pourrons désormais faire fructifier le peu dont nous disposerons», a-t-il souligné.


Le 15/12/20 à 19:30
modifié 15/12/20 à 19:30

LES + POPULAIRES

Lutte contre le cancer du sein: Les femmes de Fraternité Matin sensibilisées aux dangers de la maladie Année universitaire 2021-2022 : L’Etat lance le renouvellement et l’attribution des bourses d’études Lutte contre les mutilations génitales : Un institut médico-psychosocial inauguré