Budget 2021: Joseph Séka Séka, Alain Donwahi et Anne Ouloto obtiennent l’accord des sénateurs

Le vote du Sénat ouvre la voie à l’adoption définitive du projet de loi de finances 2021. (DR)
Le vote du Sénat ouvre la voie à l’adoption définitive du projet de loi de finances 2021. (DR)
Le vote du Sénat ouvre la voie à l’adoption définitive du projet de loi de finances 2021. (DR)

Budget 2021: Joseph Séka Séka, Alain Donwahi et Anne Ouloto obtiennent l’accord des sénateurs

Le 12/12/20 à 19:08
modifié 12/12/20 à 19:08
Les secteurs de l’Environnement, du cadre de vie et de la protection de la nature bénéficient de plus de 213 milliards de Fcfa. Les inondations et la gestion des déchets, la lutte contre l’orpaillage qui cause d’énormes dégâts à la forêt sont, entre autres, les grands chantiers de 2021.

Le grand oral des membres du gouvernement devant le Sénat, à l’effet de défendre leurs budgets au titre de l’année 2021, s’est poursuivi le 11 décembre 2020, à la Fondation Félix Houphouët-Boigny de Yamoussoukro qui sert d’hémicycle à cette deuxième Chambre parlementaire installée dans la capitale politique et administrative de la Côte d’Ivoire.

Pour cette troisième journée, ce sont 13 membres du gouvernement qui se sont succédé devant les membres de la Commission des affaires économiques et financières (Caef) pour exposer sur la pertinence du contenu de leur budget.

Dans la matinée, le bal a été ouvert par le ministre en charge de l’Environnement et du Développement durable.

En effet, au titre de 2021, le ministère de Joseph Séka Séka est bénéficiaire d’un budget de plus de 20,168 milliards de FCFA.

Pour ses projets, Alain Richard Donwahi des Eaux et Forêts bénéficie de plus de 36 milliards FCFA. Cependant, il a plaidé pour un budget plus conséquent en vue de la réalisation des chantiers vitaux pour la Côte d’Ivoire. Il s’agit notamment de planter plus de 10 millions d’arbres en 2021, de lutter efficacement contre l’orpaillage clandestin qui fait beaucoup de dégâts à la forêt et aux ressources en eau, ainsi que la révision du Code de l’eau.

Quant à Anne Désirée Ouloto, en charge de l’Assainissement et de la salubrité, elle dispose d’une allocation budgétaire de plus de 157,781 milliards FCFA.

Selon elle, une priorité va être accordée à la lutte contre les nuisances sonores et la poursuite de l’extension du réseau collectif d’assainissement et des déchets, ainsi que la construction des latrines scolaires, notamment.

Ces trois ministères dont les missions s’inscrivent dans le cadre de «la protection de l’environnement, du cadre de vie et de la protection de la nature», cumulent plus de 213,881 milliards FCFA, pour la réalisation de leurs projets. Ils ont obtenu le plébiscite des membres de la Caef.

N’Dri Célestin

Le 12/12/20 à 19:08
modifié 12/12/20 à 19:08

LES + POPULAIRES

Communiqué du ministère de la Santé et de l’Hygiène publique: «Point sur la situation de la Covid-19 au 19/01/2021» Adjamé : Le maire Soumahoro Farikou offre une ambulance médicalisée à l'hôpital général Formation professionnelle/Ange Léonid Barry-Battesti (secrétaire général du Fdfp): ‘‘En 2020, nous avons remboursé 9,7 milliards de FCfa aux entreprises et cabinets de formation’’