Fonctionnement des Coges/Kandia Camara : « Demander 10.000 par composition aux parents d’élèves, n’est pas légal »

Kandia Camara a levé les équivoques sur le fonctionnement des Coges. (DR)
Kandia Camara a levé les équivoques sur le fonctionnement des Coges. (DR)
Kandia Camara a levé les équivoques sur le fonctionnement des Coges. (DR)

Fonctionnement des Coges/Kandia Camara : « Demander 10.000 par composition aux parents d’élèves, n’est pas légal »

Le 10/12/20 à 19:19
modifié 10/12/20 à 19:19
La ministre de l’Education nationale, de l’Enseignement technique et de la Formation professionnelle, Kandia Kamissoko Camara était devant la Commission des affaires économiques et financières du Sénat, ce jeudi, pour présenter son budget-programme, au titre de l’année 2021.

Elle a profité de l’occasion pour interpeler les Coges, sur les cotisations imposées aux parents d’élèves. La ministre a indiqué qu’il est illégal d’imposer des frais de 10.000 Fcfa de cotisation, aux parents d’élèves. « Demander 10.000 par composition n’est pas légal. Ce que nous avons prévu au niveau du ministère, c’est 3.000Fcfa par élève et par an, pour le primaire et 5.000Fcfa pour le secondaire par an. Ce sont les frais Coges normaux», a-t-elle précisé.

Elle a attiré l’attention des maires, des présidents de Conseils régionaux et des gouverneurs de district, sur leur grande responsabilité dans la gestion et le fonctionnement des Coges, en tant que présidents des Assemblées ayant la dernière décision. « C’est vous qui validez toutes les décisions prises par les Coges. Sachez que dans la nouvelle réforme, nous avons prévu l’assignation en justice de gestionnaire de Coges qui feront preuve de malversations », a-t-elle averti.

Kandia Camara a cependant précisé, que l’état des établissements étant différents d’un établissement à un autre, le budget Coges ne peut être identique.

C’est pourquoi elle a insisté sur le mécanisme légal de levée des cotisations. « Pour la levée de cotisation, le bureau se réunit, fait la liste des besoins, indique le coût de la prise en compte des besoins. Mais le bureau n’a pas le droit de lever des cotisations. Cela revient à l’Assemblée des Coges. C’est-à-dire l’ensemble des parents, dont la réunion est présidée par le maire pour la commune, en ce qui concerne le primaire, et pour le secondaire, le gouverneur pour le district et le président du Conseil régional pour la région.

C’est cette assemblée qui décide si oui ou non des cotisations doivent être levées, et qui valide le montant des cotisations ou le budget afférent », a-t-elle clarifié.

A propos du budget de son ministère, pour l’exercice 2021, Kandia Camara a souligné qu’il s’élève à 1.011,9 Milliards FCFA. Elle a expliqué qu’il est réparti entre le personnel, (783,23 milliards soit 77,47%) ; les Biens et Services (34,53 milliards soit 3,41%) ; les Transferts (144,57 milliards soit 14,29%) et les Investissements (49,56 milliards soit 4,90%).

Après avoir été détaillé, par la ministre, ce budget a été adopté à l’unanimité, par les Sénateurs de la Commission des affaires économiques et financières.


Le 10/12/20 à 19:19
modifié 10/12/20 à 19:19

LES + POPULAIRES

Assainissement et drainage à Treichville: Seize familles impactées du quartier Biafra reçoivent des chèques Opérée avec succès d’une ostéonécrose avancée: Ingrid Logbo tient à nouveau sur ses jambes et a retrouvé la joie de vivre Autoroute du Nord: 5 victimes dont 2 décès dans une collision entre deux camions de transport de marchandises