Situation socio politique: Une organisation de promotion du genre appelle les acteurs politiques à faire preuve de retenue

Les membres du comité de suivi pour la prise en compte du Genre dans les processus électoraux en Côte d’Ivoire, ont insisté sur la nécessité pour tous, d’œuvrer au retour de la paix dans le pays. (DR)
 (DR)
Les membres du comité de suivi pour la prise en compte du Genre dans les processus électoraux en Côte d’Ivoire, ont insisté sur la nécessité pour tous, d’œuvrer au retour de la paix dans le pays. (DR) (DR)
Les membres du comité de suivi pour la prise en compte du Genre dans les processus électoraux en Côte d’Ivoire, ont insisté sur la nécessité pour tous, d’œuvrer au retour de la paix dans le pays. (DR) (DR)

Situation socio politique: Une organisation de promotion du genre appelle les acteurs politiques à faire preuve de retenue

Le 08/12/20 à 19:06
modifié 08/12/20 à 19:06
Le Comité de suivi pour la prise en compte du Genre dans les processus électoraux en Côte d’Ivoire a tenu une conférence de presse, le mardi 08 décembre, aux Deux Plateaux.
Le comité de suivi pour la prise en compte du Genre dans les processus électoraux en Côte d’Ivoire, a appelé, au cours d’une conférence de presse, tenue le mardi 08 décembre, aux Deux plateaux, les acteurs politiques ivoiriens, à faire preuve de retenue et à œuvrer pour un retour définitif de la paix dans le pays.

A l’occasion, Me. Géneviève Sissoko Diallo, Présidente du réseau Paix et Sécurité pour les femmes de l’espace Cedeao, section Côte d’Ivoire et porte-parole du jour, dudit comité, a appelé le gouvernement, l’opposition, les forces armées, les autorités religieuses, traditionnelles, la population, la journalistes, les femmes, les jeunes, les rois et chefs traditionnels, à se mobiliser autour de la paix, en bannissant les discours haineux et violents pour une Côte d’Ivoire unie, indivisible, égalitaire et prospère.

« Nous femmes de Côte d’Ivoire, regroupés au sein du Comité de suivi pour la en compte du genre dans les processus électoraux, faisant fi de nos diversités ethniques, religieuses, politiques et sociales, exhortons le gouvernement, l’opposition, les forces armées, les autorités religieuses, traditionnelles et la population, à faire preuve de retenue et à faire cesser les actes de violence. Et à entreprendre des initiatives de rapprochement, de cohésion sociale et de dialogue, avec les jeunes, dans les villes et dans les villages, jusqu’à la dernière contrée, pour redonner à la Côte d’Ivoire, son image de pays de paix et d’hospitalité », a-t-elle lancé.

A l’endroit des femmes et des jeunes, de façon spécifique, Me Géneviève Diallo a lancé un appel à la mobilisation autour de la paix. « Nous appelons les femmes et les jeunes de la Côte d’Ivoire, à renoncer aux actes de violences dans l’exercice de leurs droits, en changeant de mentalité pour devenir des acteurs de paix », a-t-elle insisté.

Elle a poursuivi, en exhortant les partis politiques, à promouvoir l’éducation civique et morale de leurs militants et sympathisants. « J’appelle la Société Civile, à maintenir la veille citoyenne sur la participation de la Société Civile au dialogue politique, à continuer la sensibilisation des populations pour le renforcement de la cohésion sociale et à la paix ; à promouvoir le dialogue dans la résolution de tous conflits ».

Soulignons que c’est en Mai 2019, que le comité de suivi pour la prise en compte du Genre dans les processus électoraux en Côte d’Ivoire.


Le 08/12/20 à 19:06
modifié 08/12/20 à 19:06

LES + POPULAIRES

Communiqué du ministère de la Santé et de l’Hygiène publique: «Point sur la situation de la Covid-19 au 19/01/2021» Adjamé : Le maire Soumahoro Farikou offre une ambulance médicalisée à l'hôpital général Formation professionnelle/Ange Léonid Barry-Battesti (secrétaire général du Fdfp): ‘‘En 2020, nous avons remboursé 9,7 milliards de FCfa aux entreprises et cabinets de formation’’