Judo (championnat d'Afrique) : Les Éléphants judokas affûtent leurs armes

Les judokas ivoiriens mettent les bouchées doubles à quelques jours de la compétition. (DR)
Les judokas ivoiriens mettent les bouchées doubles à quelques jours de la compétition. (DR)
Les judokas ivoiriens mettent les bouchées doubles à quelques jours de la compétition. (DR)

Judo (championnat d'Afrique) : Les Éléphants judokas affûtent leurs armes

Le 04/12/20 à 16:55
modifié 04/12/20 à 16:55
Madagascar accueille, du 10 au 17 décembre prochain, les championnats d’Afrique de Judo. Les Éléphants judokas préparent activement cette compétition à Abidjan et surtout en Europe. C’est le cas de Dabonné Zoulehia Abzetta (-57kg) et de Kobena Koffi Krémé (-100 kg) qui sont, depuis quelques jours, en stage à Grenoble, en France, sous la direction technique de l’expert français Paul Délormas.

Le reste de l’équipe de Côte d’Ivoire, composé de 15 jeunes, notamment Dabonné Daouda, Diarrassouba Maïmouna et Ouattara Bamadou, travaillent quant à eux à l’Injs et au Cesca, sous la houlette du staff technique dirigé par Koné Roméo.

Technique de combat, immobilisation au sol, condition physique sont au menu des séances d’entraînement. Les entraîneurs mettent également l’accent sur l’endurance, vu que les tireurs ivoiriens sortent de plus de 6 mois d’inactivité. Le tout sous la supervision de la direction technique nationale.

« On a poussé l'organisme jusqu'au bout. Dans les derniers jours de la préparation, ça va être une charge moins intensive avec un repos plus conséquent, pour qu'ils arrivent à Antananarivo avec un capital physique au top et psychologiquement prêts à en découdre avec toutes les nations d’Afrique », a expliqué Koné Roméo, le sélectionneur national.

« Nos tireurs sont gonflés à bloc. Nous sommes confiants au vu du travail effectué » a indiqué, pour sa part, le président de la Fédération ivoirienne de judo, Dabonné Seydou.

C’est une équipe nationale composée d’au moins six bons tireurs ivoiriens qui débarquera à Antananarivo dans quelques jours. Si Krémé et Dabonné Zoulehia ont pour objectif d’arracher leur billet pour Tokyo 2020 au terme de cette compétition, les jeunes loups tels que Dabonné Daouda et Diarrassouba Maïmouna iront à l’assaut de médailles à Madagascar.


Le 04/12/20 à 16:55
modifié 04/12/20 à 16:55

LES + POPULAIRES

Pré-inscriptions dans les universités publiques : Encore 6707 places à combler sur les 19620 disponibles Accès à la bourse britannique chevening : Touré Mamadou initie un cadre pour le partage de l’information Solidarité : Des kits scolaires et alimentaires offerts à 50 enfants vulnérables d’Abobo