Journée mondiale du Sida : Le CNDH en campagne de sensibilisation à Yopougon

"Je demande aux organisations non gouvernementales d’unir leurs forces..", a lancé la présidente du CNDH
"Je demande aux organisations non gouvernementales d’unir leurs forces..", a lancé la présidente du CNDH
"Je demande aux organisations non gouvernementales d’unir leurs forces..", a lancé la présidente du CNDH

Journée mondiale du Sida : Le CNDH en campagne de sensibilisation à Yopougon

Le Conseil National des Droits de l’Homme (CNDH) a organisé une procession, ce mardi 1er décembre 2020, à Yopougon, à l’occasion de la journée mondiale du Sida.



Cette activité avait pour objectif de sensibiliser la population sur la circulation du virus du sida dans le monde et en Côte d’Ivoire, et la nécessité pour tous de prendre notre part dans cette lutte. Ainsi partie de la pharmacie Bel air de Yopougon, la procession s’est poursuivie au complexe sportif de Yopougon avant de prendre fin à la mairie de Yopougon par une cérémonie officielle marquée par des allocutions.

Pour sa part, Adama Diop, a, au nom de l’Agence Onu-Sida, invité les populations à prendre conscience que pour vaincre la Covid-19 et mettre fin au Sida, elles se doivent d’être solidaires les uns des autres et partager les responsabilités. « Seules une solidarité mondiale et une responsabilité partagée seront en mesure de nous aider à vaincre le coronavirus, mettre un terme à l’épidémie de sida et garantir le droit universel à la santé », a-t-il soutenu.



Pour sa part, la présidente du CNDH, Namizata Sangaré, a proposé que la lutte contre la pandémie du Sida se base sur le renforcement du système de santé et l’accroissement des financements et mettre au cœur de la stratégie le respect des Droits de l’Homme, notamment des populations clés. « Je demande aux organisations non gouvernementales d’unir leurs forces et d’agir de façon coordonnée pour promouvoir cette loi auprès des personnes vivant avec le VIH, accroître la prévention auprès des populations et enfin contribuer à atteindre les objectifs des trois 90-90-90 : tester, traiter et réduire la charge virale pour qu’elle soit indétectable et éviter ainsi la transmission du virus », a-t-elle conclu.

Source : Sercom CNDH