Élection au Burkina Faso/Roch Marc Christian Kaboré : «Le peuple burkinabè fait preuve de maturité»

Roch Marc Christian Kaboré réélu au premier tour. (Dr)
Roch Marc Christian Kaboré réélu au premier tour. (Dr)
Roch Marc Christian Kaboré réélu au premier tour. (Dr)

Élection au Burkina Faso/Roch Marc Christian Kaboré : «Le peuple burkinabè fait preuve de maturité»

Le 27/11/20 à 16:55
modifié 27/11/20 à 16:55
Le Chef de l’État du Burkina Faso, réélu à la magistrature suprême, se dit fier de son peuple. Il l’a souligné, dans son allocution, après la proclamation des résultats provisoires par la Commission électorale nationale indépendante (Céni), jeudi. «Nous venons de montrer à la face de l’Afrique et du monde, à travers cette élection conduite sans violence, et de manière républicaine, que le peuple burkinabè fait preuve de maturité, de résilience et d’amour pour la patrie», a déclaré Roch Marc Christian Kaboré, avec fierté, à l’endroit de ses compatriotes.

Parmi eux, il y a ses adversaires politiques qui, a-t-il fait savoir, n’ont pas démérité. Il les a donc félicités. «Je voudrais également rendre un hommage particulier aux autres candidats de cette élection qui n’ont ménagé aucun effort pour aller à la rencontre de notre peuple sur l’ensemble du territoire », a indiqué le vainqueur du scrutin du 22 novembre 2020.

Au nom de l’intérêt supérieur de la nation burkinabè, il les a rassurés en affichant sa volonté de rester ouvert à toutes les contributions qui visent à construire la nation. Notamment, par la paix et la réconciliation entre fils et filles du Faso. «Je resterai ouvert à toutes leurs contributions pour un Burkina de sécurité, réconcilié et de développement en faveur de tous les burkinabè», a-t-il assuré.

Il a, ensuite, appelé ses adversaires politiques à la concertation et au dialogue permanent. Pour le Président réélu, c’est main dans la main que le peuple burkinabè pourra aisément faire face à des défis et non des moindres comme la sécurité, la paix et le développement harmonieux du pays. Idem pour la réconciliation nationale, la cohésion sociale et la prospérité. «Notre classe politique a le devoir de donner le bon exemple, pour le salut du Burkina Faso et des générations futures », a exhorté le Chef de l’État.

Roch Marc Christian Kaboré a d’ailleurs fait savoir que la réussite de son nouveau mandat repose sur l’union sacrée et la solidarité entre les fils et filles du Burkina Faso. «Un vent d’espoir souffle aujourd’hui sur notre pays. Nous devons plus que jamais faire bloc, comme un seul homme, pour la mise en œuvre de mon prochain programme quinquennal », a-t-il recommandé.

La Commission électorale nationale indépendante (Céni) a annoncé les résultats provisoires le jeudi 26 novembre. Soit, quatre jours après le scrutin du dimanche 22 novembre. Le président, candidat du Mouvement du peuple pour le progrès, a été réélu avec 57,87% des suffrages.

Eddie Komboïgo qui a porté les couleurs du Cdp (ancien parti au pouvoir) arrive en deuxième position, avec 15,48% des suffrages. Zéphirin Diabré, jusque-là chef de file de l’opposition, arrive en troisième position avec plus de 12% des voix.

A noter que les élections du 22 novembre étaient un double scrutin, à savoir présidentiel et législatif. A présent, après les résultats de l’élection du Président de la République, les regards sont tournés vers ceux des députés.


Le 27/11/20 à 16:55
modifié 27/11/20 à 16:55