Encadré Élection Burkina Faso: La diaspora ‘‘fortement mobilisée’’

L'élection présidentielle au pays des hommes intègres se tient le dimanche 22 novembre 2020. (Dr)
L'élection présidentielle au pays des hommes intègres se tient le dimanche 22 novembre 2020. (Dr)
L'élection présidentielle au pays des hommes intègres se tient le dimanche 22 novembre 2020. (Dr)

Encadré Élection Burkina Faso: La diaspora ‘‘fortement mobilisée’’

Le 21/11/20 à 22:07
modifié 21/11/20 à 22:07
Le secrétaire général de la Fédération des associations des Burkinabè de Côte d’Ivoire (Fedabci) affirme que la diaspora burkinabè est «fortement mobilisée » pour aller aux urnes, ce dimanche 22 novembre. «Compte tenu de l’engouement, nous pensons que le taux de participation sera au-delà de 70%», s’est réjoui Bamouni Ismaël Fabrice, rencontré trois jours avant le scrutin présidentiel prévu demain.

Il a indiqué que cette mobilisation vaut tout son pesant d’or dans la mesure où, dans l’histoire du Pays des hommes intègres, c’est la toute première fois que l’électorat de la diaspora prend part à un scrutin qui va désigner le Président de la République. «C’est historique, c’est une occasion qu’aucun membre de notre communauté en Côte d’Ivoire et partout ailleurs dans le monde ne voudra rater. C’est une joie pour nous de participer au choix du futur président qui va présider aux destinées de notre pays», s’est-réjoui. Il soutient que la Fédération qu’il dirige et qui regroupe une trentaine d’associations sur l’ensemble du territoire ivoirien a été l’une des chevilles ouvrières du combat qui a abouti au vote des Burkinabè de l’extérieur. «Depuis 2002, nous avons mené la lutte. En 2015, c’était un acquis, mais compte tenu de l’insurrection populaire de 2014, nous n’avons pas pu voter. Aujourd’hui, c’est chose faite, notre lutte a porté».

Avant d’aller à ce rendez-vous historique, il a lancé un appel pour non seulement exhorter ses compatriotes à battre le record de participation, mais surtout à aller accomplir ce devoir civique en toute quiétude. Concernant les résultats, il assure que l’ensemble des Burkinabè vivant en Côte d’Ivoire se dit prêt à «prendre acte de la victoire du candidat qui sera élu. Nous allons le soutenir pour le bonheur de tous les Burkinabè, particulièrement ceux de la diaspora». Selon son secrétaire général, la Fedabci a vu le jour en 2002, à la suite de la crise militaro-politique qui avait secoué la Côte d’Ivoire. Elle regroupe l’ensemble des ressortissants du Burkina Faso qui se trouvent sur le sol ivoirien, a-t-il souligné. «Depuis 2002, nous sommes sur le terrain pour mener le combat du bien-être social des ressortissants du Burkina vivant sur le sol ivoirien».

Le 21/11/20 à 22:07
modifié 21/11/20 à 22:07

LES + POPULAIRES

Mérite féminin : La rédactrice en chef de Fraternité Matin félicitée par Ramata Ly-Bakayoko Violences basées sur le genre : 10 000 signatures attendues pour dire non ! Journée internationale de l’élimination de la violence à l’égard des femmes : La déclaration du CNDH