Présidentielle américaine: Le recomptage confirme la victoire de Biden en Géorgie

Après avoir recompté à la main l’ensemble des bulletins de vote, la Géorgie a confirmé la victoire de Joe Biden dans cet État. (Dr)
Après avoir recompté à la main l’ensemble des bulletins de vote, la Géorgie a confirmé la victoire de Joe Biden dans cet État. (Dr)
Après avoir recompté à la main l’ensemble des bulletins de vote, la Géorgie a confirmé la victoire de Joe Biden dans cet État. (Dr)

Présidentielle américaine: Le recomptage confirme la victoire de Biden en Géorgie

Après un recomptage manuel de 5 millions de bulletins, le verdict est le même : Joe Biden a remporté la Géorgie et ses 16 grands électeurs avec 12.284 voix d’avance face à Donald Trump. Mais alors que les résultats du « Peach State » doivent être certifiés vendredi, l’avocat du Président américain, Rudy Giuliani, a promis de déposer un nouveau recours. Avec une stratégie qui semble désormais claire : tenter à tout prix de retarder l’officialisation des résultats de la présidentielle américaine, afin de court-circuiter le verdict populaire lors du vote des grands électeurs au collège électoral, le 14 décembre.

En Géorgie, le recompte a permis d’identifier environ 5.000 bulletins qui n’avaient pas été comptabilisés. Au final, Donald Trump progresse de 496 voix, soit 0,001 %. « Le premier audit historique dans tout l’État de Géorgie a confirmé les résultats de l’élection présidentielle, avec Joe Biden en tête devant Donald Trump », a écrit le secrétaire d’État républicain, Brad Raffensperger, qui a tenu tête depuis 15 jours face à l’équipe du Président américain, défendant un dépouillement mené, selon lui, « dans la plus grande transparence ».

Jeudi, un avocat plaidant pour la campagne du Président américain a demandé à un juge de bloquer la certification des résultats, qui doit intervenir vendredi. Mais le magistrat, qui a été nommé par Donald Trump, a refusé, écrivant : « Bloquer la certification des résultats à l’ultime minute causerait de la confusion et [représenterait] une négation du droit de vote, à mes yeux, sans aucune base légale ou factuelle. » Le feuilleton n’est pas encore terminé. Un second recomptage, cette fois à la machine, peut en théorie être demandé.

Et l’avocat personnel de Donald Trump, Rudy Giuliani, a promis qu’il déposerait un nouveau recours pour contester la validation des résultats en Géorgie. Lors d’une conférence de presse surréaliste, la teinture de ses cheveux coulant le long de son visage, il a dénoncé un « complot national » et « une fraude massive », encore une fois sans apporter de preuve. La veille, il avait pourtant reconnu face à un juge fédéral que le recours en Pennsylvanie n’était « pas une plainte pour fraude ». La raison est simple : un avocat peut être radié du barreau s’il ment à un juge.

20 minutes.fr

LES + POPULAIRES

Ambassades des États-Unis: 170 femmes dirigeantes reçoivent des parchemins de fin de formation Prière œcuménique: Des femmes des confessions religieuses du district d’Abidjan prient pour la consolidation de la paix en Côte d'Ivoire Élection du secrétaire national de la Cnesup : Des enseignants sollicitent la candidature de Kouia Oulou Franck Wilfried