Forum économique virtuel en Afrique: La Tunisie veut promouvoir l’intégration africaine et les échanges commerciaux

Hichem Mechichi, le chef du gouvernement tunisien, appelle au renforcement des échanges commerciaux entre pays du continent. (Photo : Cepex/Tunisia-Export)
Hichem Mechichi, le chef du gouvernement tunisien, appelle au renforcement des échanges commerciaux entre pays du continent. (Photo : Cepex/Tunisia-Export)
Hichem Mechichi, le chef du gouvernement tunisien, appelle au renforcement des échanges commerciaux entre pays du continent. (Photo : Cepex/Tunisia-Export)

Forum économique virtuel en Afrique: La Tunisie veut promouvoir l’intégration africaine et les échanges commerciaux

Le 21/11/20 à 18:48
modifié 21/11/20 à 18:48
La Côte d’Ivoire prend part au premier grand forum économique virtuel en Afrique organisé par le Centre de promotion des exportations (Cepex) de la Tunisie.

Malgré le développement remarquable du commerce des marchandises entre la Tunisie et les pays africains, ces dernières années, le niveau des échanges demeure en deçà des attentes. La part du commerce africain dans le commerce mondial ne dépasse pas 5% dont environ 16% du commerce intra-africain. D’où la nécessité de promouvoir l’intégration africaine et les échanges commerciaux entre pays du continent.

Hichem Mechichi, le chef du gouvernement tunisien, a lancé cet appel le 18 novembre, à l’ouverture des premières rencontres virtuelles organisées par le Centre de promotion des exportations de la Tunisie (Cepex Tunisia-Export) qui réunit durant trois jours 1000 participants composés d’entrepreneurs et investisseurs de Tunisie et de 25 pays du continent dont la Côte d’Ivoire.

Face à cette réalité et au regard des opportunités d’affaires existant sur le continent, le Premier ministre tunisien s’est appesanti sur la nécessité de travailler à faire hisser à un niveau remarquable les échanges commerciaux entre Africains.

Pour ce faire, Hichem Mechichi a annoncé des actions qui doivent s’appuyer sur des instruments internationaux, notamment la future Zone de libre-échange continentale (Zlecaf) dont le lancement a été reporté en janvier 2021 pour améliorer ses indicateurs du commerce et les chiffres d’affaires des entrepreneurs et investisseurs du continent.

Le chef du gouvernement tunisien dit exploiter au maximum le partenariat noué avec le Marché commun de l'Afrique orientale et australe (Comesa) et le statut d’observateur de son pays auprès de la Communauté économique des Etats d’Afrique de l’ouest (Cedeao).

Pour sa part, le ministre du Commerce et du Développement des exportations de la Tunisie, Mohamed Boussaid, a salué la tenue de cet important évènement économique, une occasion, espère-t-il, pour les participants d’explorer de nouvelles opportunités de coopération et de nouer des partenariats mutuellement profitables.

Le Président directeur général du Centre de promotion des exportations (Cepex), Chiheb Ben Ahmed, s’est félicité de l’engouement suscité par ces rencontres.

La cérémonie officielle d’ouverture, faut-il le noter, a été suivie du démarrage des rencontres B to B en ligne. Avec au moins 69 participants, la Côte d’Ivoire se positionne à la troisième place en termes de représentations. Ces rencontres virtuelles se sont achevées le vendredi.

(Source : Cepex/Tunisia-Export)


Le 21/11/20 à 18:48
modifié 21/11/20 à 18:48

LES + POPULAIRES

Université Houphouët-Boigny: Du matériel médical et non médical pour l’Ufr sciences médicales Enseignement supérieur et secondaire: L'Ajesci dénonce les frais de Coges et frais annexes dans les lycées et collèges Ambassade des États-Unis: 170 femmes dirigeantes reçoivent des parchemins de fin de formation