Le jeu et les joueurs : Kessié en patron, Sangaré impressionne

Les Ivoiriens ont pris un point précieux à Tamatave. (Dr)
Les Ivoiriens ont pris un point précieux à Tamatave. (Dr)
Les Ivoiriens ont pris un point précieux à Tamatave. (Dr)

Le jeu et les joueurs : Kessié en patron, Sangaré impressionne

Le 17/11/20 à 21:31
modifié 17/11/20 à 21:31
Malgré le match nul enregistré à Tamatave, les Éléphants ont présenté un bien meilleur visage que lors du match aller face à Madagascar. L’équipe de Patrice Beaumelle a surtout impressionné sur le plan collectif et technique. Elle a, durant les 90 min, eu le souci de la construction du jeu.

Un jeu qu’ils ont su varier selon la situation. Au total, le 4-3-3 mis en place par Patrice Beaumelle a dominé son adversaire dans tous les domaines. Avec une possession de balle à 52% contre 48 pour l’adversaire, 10 tirs au but contre 5 et 4 corners contre un seul pour les Malgaches.

Sur le plan individuel, Patrice Beaumelle peut être également fier de disposer un bon banc de touche. Six joueurs (Lago Junior, Kossonou Odilon, Sinaly Diomandé, Sangaré Ibrahim, Wilfried Kanon et Sébastien Haller) n’avaient pas débuté le match aller. A l’arrivée, ils ont démontré qu’ils n’avaient rien à envier aux titulaires.

Un match également au cours duquel, l’on a pu apprécier enfin le Franck Kessié que tout le monde souhaite voir. Le milieu de terrain du Milan Ac a été incontestablement l’homme du match. Non seulement à cause de son but mais par son abattage. En défense comme aux avants postes, il a été utile. Ses qualités techniques et physiques lui ont permis également de s’imposer.

Un milieu de terrain ivoirien qui, en dehors des 15 premières minutes de la seconde période, a été supérieur à celui de son adversaire. La présence de Sangaré Ibrahim n’était pas fortuite. Positionné juste derrière le trio offensif, le joueur du Psv Eindhoven a appliqué à la lettre les consignes de l’entraîneur. Utile dans la construction, il a apporté beaucoup offensivement.

En défense, Diomandé Sinaly, le joueur de Lyon, a été également impressionnant. Son duo avec Willy Boly a constitué un bloc infranchissable pour l’attaque malgache.

Sans avoir marqué, Sébastien Haller a réussi de belles choses sur le front de l’attaque ivoirienne. Belle conservation de balle, jeu en déviation impeccable, l’attaquant de West Ham a empêché la défense malgache d’apporter l’appui nécessaire à son milieu de terrain.

Dans l’ensemble, les joueurs de Patrice Beaumelle ont été à la hauteur. Quelques mauvaises notes avec Sylvain Gbohouo coupable sur le but égalisateur. Nicolas Pépé, lui, gagnerait à être constant pendant les 90 minutes. Le capitaine Serge Aurier a raté également quelques passes.


Le 17/11/20 à 21:31
modifié 17/11/20 à 21:31

LES + POPULAIRES

Mérite féminin : La rédactrice en chef de Fraternité Matin félicitée par Ramata Ly-Bakayoko Violences basées sur le genre : 10 000 signatures attendues pour dire non ! Journée internationale de l’élimination de la violence à l’égard des femmes : La déclaration du CNDH