Eléphants : Patrice Beaumelle ne comprend pas la crispation de ses joueurs

L'entraîneur des Éléphants de Côte d'Ivoire, Patrice Beaumelle. (Dr)
L'entraîneur des Éléphants de Côte d'Ivoire, Patrice Beaumelle. (Dr)
L'entraîneur des Éléphants de Côte d'Ivoire, Patrice Beaumelle. (Dr)

Eléphants : Patrice Beaumelle ne comprend pas la crispation de ses joueurs

Le 14/11/20 à 21:57
modifié 14/11/20 à 21:57
Patrice Beaumelle est satisfait des trois points pris par ses joueurs, jeudi, contre Madagascar. Une victoire qui permet à Serge Aurier et ses coéquipiers d’avoir le même nombre de points que les Barea qui, avant cette troisième journée, étaient en tête du groupe K. Bien que la victoire ait été difficile.

Selon l’entraîneur des Éléphants, les joueurs se sont eux-mêmes compliqués la tâche dans cette partie en jouant crispés. « J’ai senti des joueurs très crispés qui n’arrivaient pas à bouger. Je n’arrive pas à l’expliquer puisque les intentions étaient bonnes. Nous avions à cœur de bien démarrer cette rencontre, mais j’ai senti les garçons crispés peut-être par l’enjeu de jouer ici dans ce stade vide. Je ne l’explique pas encore », a déclaré Patrice Beaumelle.

Heureusement qu’il y a eu un léger mieux à l’entame de la seconde période, avec un peu plus d’engagement et une volonté d’aller chercher la victoire. « A la mi-temps, je leur ai dit de se libérer, de jouer. Il fallait bien faire le travail de course ensemble, mais aussi prendre des risques. J’ai trouvé les intentions très bonnes en début de 2e mi-temps. Nous avons récupéré des ballons et nous avons joué de l’avant. Ce qui nous a permis d’inscrire deux buts. Mais encore une fois, au lieu de poursuivre sur cette lancée, on s’est un peu crispé », a-t-il ajouté.

Même s’il y a encore des choses à améliorer, notamment concernant l’animation dans l’entre-jeu où l’équipe joue par intermittence, l’entraîneur des Éléphants estime que l’une des plaies et non des moindres de cette équipe, c’est sa capacité à ne pas jouer libérée.

« Il faut que les garçons se lâchent et se libèrent car j’ai senti un poids sur leurs épaules. C’est pourquoi je leur ai demandé à la mi-temps de prendre du plaisir en jouant. Je suis satisfait de l’état d’esprit et des intentions du début de la seconde période », a affirmé le technicien français.

Patrice Beaumelle a encore quelques jours pour revoir cet aspect important de son équipe. Mais avant, il fait le point sur l’état physique de son groupe, avant le match retour qui s’annonce difficile sur la grande île. Les Éléphants comptent, en effet, dans leurs rangs beaucoup de joueurs ayant subi un traitement de choc contre les Barea, jeudi dernier, au stade olympique d’Ebimpé.

Jonathan Kodjia, victime d’une luxation à l’épaule après un contact avec un défenseur malgache, est d’ores et déjà forfait pour le match retour. Max Gradel, impliqué sur les deux buts des Éléphants, a également été touché à l’épaule, mais son cas est moins grave. Enfin, Maxwel Cornet a été touché à la cheville. Des examens complémentaires permettront de savoir la gravité des différentes blessures


Le 14/11/20 à 21:57
modifié 14/11/20 à 21:57

LES + POPULAIRES

Ambassades des États-Unis: 170 femmes dirigeantes reçoivent des parchemins de fin de formation Prière œcuménique: Des femmes des confessions religieuses du district d’Abidjan prient pour la consolidation de la paix en Côte d'Ivoire Élection du secrétaire national de la Cnesup : Des enseignants sollicitent la candidature de Kouia Oulou Franck Wilfried