Taekwondo/Avant son inauguration officielle: Le ministre du Budget et du Portefeuille de l’État recense les besoins du Centre Alassane Ouattara

Moussa Sanogo, ministre du Budget et du Portefeuille de l’État, a visité le Centre de taekwondo Alassane Ouattara. (Dr)
Moussa Sanogo, ministre du Budget et du Portefeuille de l’État, a visité le Centre de taekwondo Alassane Ouattara. (Dr)
Moussa Sanogo, ministre du Budget et du Portefeuille de l’État, a visité le Centre de taekwondo Alassane Ouattara. (Dr)

Taekwondo/Avant son inauguration officielle: Le ministre du Budget et du Portefeuille de l’État recense les besoins du Centre Alassane Ouattara

Ce n'est plus qu'une question de date, le Centre sportif, culturel et des Tic, Alassane Ouattara (Csticao), don de la République de Corée, est presque apte à recevoir ses occupants. En tout cas, le passage du ministre Moussa Sanogo du Budget et du Portefeuille de l’État, ce vendredi 6 novembre est un signe annonciateur de l'ouverture prochaine.

Un moment de joie tant attendu par la communauté de taekwondo-in pour traduire toute sa gratitude aux responsables de l'Agence coréenne de coopération internationale (Koica), à l'ambassade de Corée et au peuple de ce pays frère pour ce geste mémorable.

Un geste rendu possible grâce à la vision du Président Alassane Ouattara, qui a permis au président de la fédération ivoirienne de taekwondo (Fitkd), Bamba Cheick Daniel, de réaliser une de ses belles promesses de campagne.

Cette visite inopinée du ministre, argentier du gouvernement, visait à se faire une idée du niveau d'achèvement des travaux. Derrière cette visite, Moussa Sanogo voulait surtout mesurer les besoins afin de permettre de rendre totalement opérationnelle l'infrastructure, avant sa prochaine inauguration officielle.

Au cours de cette visite guidée, le président Bamba Cheick Daniel, directeur du projet, a présenté les différents compartiments à son hôte. A savoir le gymnase omnisports principalement dédié au Taekwondo, puis aux autres sports de main, d’une capacité d'accueil de 1.200 places, l’espace de convivialité pour la restauration des spectateurs et symbole du brassage culturel entre la Côte d'Ivoire et la République de Corée, et la salle de conférence de 200 places bénéficiant d'un éclairage naturel.

Le président Bamba Cheick lui a également présenté la bibliothèque, la salle pour la formation en techniques de l'information et de la communication (Tic) et les bureaux de la Fédération ivoirienne de Taekwondo (Fitkd).

Heureux d'avoir eu le le privilège de visiter ce beau joyau architectural, le ministre Moussa Sanogo a remercié tous les acteurs "devant l’œuvre multidimensionnelle accomplie, qui servira grandement les générations actuelles et futures".

A noter que le Centre sportif, culturel et des Tic Ivoiro-coréen, Alassane Ouattara, est construit sur une superficie de 8.824 m² et financé à plus de 6 milliards de FCfa par le gouvernement coréen à travers l’Agence coréenne de coopération Internationale (Koica).


LES + POPULAIRES

Lutte contre le cancer du sein: Les femmes de Fraternité Matin sensibilisées aux dangers de la maladie Année universitaire 2021-2022 : L’Etat lance le renouvellement et l’attribution des bourses d’études Lutte contre les mutilations génitales : Un institut médico-psychosocial inauguré