Coulibaly Mahama (président de la Fibb) : « Nous voulons des Ivoiriens en Nba d’ici huit ans »

Coulibaly Mahama, président de la Fédération ivoirienne de basketball, est optimiste. (Dr)
Coulibaly Mahama, président de la Fédération ivoirienne de basketball, est optimiste. (Dr)
Coulibaly Mahama, président de la Fédération ivoirienne de basketball, est optimiste. (Dr)

Coulibaly Mahama (président de la Fibb) : « Nous voulons des Ivoiriens en Nba d’ici huit ans »

Le 05/11/20 à 12:53
modifié 05/11/20 à 12:53
Le président de la Fédération ivoirienne de basketball est optimiste quant à l’avenir de la balle au panier en Côte d’Ivoire.
Expliquez-nous le choix porté sur un technicien serbe en tant que nouveau Dtn ?

Ce choix est lié à notre ambition pour le basket. Nous voulons nous investir beaucoup plus dans la qualité technique de nos encadreurs et de nos joueurs pour qu’on puisse avoir un niveau de basket à la base et atteindre nos objectifs. Nous avons dit que dans huit ans, il faut qu’on puisse avoir des joueurs ivoiriens en Nba et du basket de haut niveau sur le plan local. Pour avoir du public, il faut qu’on ait des joueurs et des encadreurs bien formés. C’est pour cela qu’on a été très audacieux en mettant en place un comité technique avec des conseillers comme Anicet Lavodrama qui est un international vivant en Espagne, Daho Malick et bien d’autres. Ce sont tous ces techniciens qui nous ont permis de choisir cet entraîneur qui était la personne la plus qualifiée. Il est issu de la Serbie, pays de la formation pure et dure, qui nous permettra de nous rapprocher de nos objectifs. On avait également des Espagnols comme cibles, mais finalement c’est celui-là que nous avons retenu.

Quand est-ce qu’il arrive à Abidjan ?

Son arrivée est hypothéquée pour l’instant, face à la situation politique mais surtout par rapport à la situation sanitaire. Mais nous souhaitons qu’il soit là avant la fin de l’année, puisque si tout se passe bien, le championnat va démarrer le 19 décembre. Nous allons mettre tout en œuvre pour qu’il soit là avant le début du championnat pour bien s’imprégner des choses et lui permettre également de suivre tout ce qui est politique technique et développement. Il aura un rôle de supervision de tout notre projet fédéral au niveau technique, c’est-à-dire la formation des formateurs, la détection des talents sur toute l’étendue du territoire, la programmation du suivi de l’académie fédérale. Il aura pour obligation de suivre les talents techniques, de les révéler de façon objective afin qu’il y ait moins de subjectivité dans les choix. C’est un vaste programme technique.

Quelle est la durée de son contrat ?

Il est là pour deux ans renouvelables. L’objectif, c’est qu’il soit là pendant tout le mandat. Il sera permanent sur le territoire ivoirien.

Quel sera l’impact du choix de ce nouveau Dtn sur la sélection nationale ?

Pour ce qui concerne la sélection nationale, je pense que nous sommes bien partis. Le travail se situe surtout au niveau des sélections jeunes. Mais on peut dire que l’arrivée de ce technicien aura un impact sur la sélection A, en termes de motivation, de rigueur dans le choix et le suivi de tous les cadres techniques et de tous les joueurs. Aux côtés du sélectionneur national qui sera le premier responsable, il sera la personne ressource en termes d’accompagnement. Sa présence sera une occasion pour les joueurs locaux d’améliorer leur qualité de jeu pour ne pas être défavorisés au moment de la sélection en équipe nationale. Il sera un garant moral de l’objectivité dans la sélection. Si nous avons des cadres de ce niveau, je pense que cela va donner plus de motivation aux techniciens et notre ambition de remporter un 3e titre continental peut devenir une réalité dans peu de temps. Nous voulons travailler sur la durée pour que les équipes nationales des jeunes deviennent très bonnes.

Quels sont les prochains rendez-vous au niveau des sélections ?

Il y a la fenêtre Fiba qui doit se faire du 21 au 23 février 2021. Nous avons sollicité le ministère pour pouvoir l’organiser en Côte d’Ivoire ; nous attendons toujours la réponse du ministre. La Fiba nous a relancés pour qu’on puisse confirmer l’engagement de la Côte d’Ivoire. Cette fenêtre est qualificative pour l’Afrobasket 2021 qui aura lieu en août 2021 au Rwanda. L’Afrobasket féminin est également prévu cette année. Voici les deux grandes échéances au niveau des seniors qui focalisent toute notre énergie. Il y avait pour le mois de décembre l’Afrobasket U18, cela n’a pas été encore planifié mais nous allons essayer de relancer le ministère des Sports pour voir la possibilité d’une participation, vu le contexte difficile. Nous sommes prêts à prendre part à toutes les compétitions, mais pas à toutes les conditions. Il faut un minimum d’organisation.

Quels sont les rapports de la Fibb avec les internationaux ivoiriens qui évoluent à l’extérieur ?

Les rapports sont excellents. Nous sommes tout le temps en contact avec eux. On est content de la confiance spontanée qui a été démontrée par rapport à la première sortie à Yaoundé. C’est pareil également chez les filles qui ont hâte de faire partie de la sélection. C’est à nous de faire l’effort d’être objectif dans le choix des joueurs et des joueuses qui méritent la sélection. C’est pour cela que N’Garsanet a été choisie chez les dames. On mettra en place des équipes A’ de Côte d’Ivoire. Sinon l’ambiance est au beau fixe.


Le 05/11/20 à 12:53
modifié 05/11/20 à 12:53

LES + POPULAIRES

Communiqué du ministère de la Santé et de l’Hygiène publique: «Point sur la situation de la Covid-19 au 19/01/2021» Adjamé : Le maire Soumahoro Farikou offre une ambulance médicalisée à l'hôpital général Formation professionnelle/Ange Léonid Barry-Battesti (secrétaire général du Fdfp): ‘‘En 2020, nous avons remboursé 9,7 milliards de FCfa aux entreprises et cabinets de formation’’