Lutte contre le trafic d’armes légères : Une Ong sensibilise dans le Zanzan

Les membres de l'Ong Eicf et les autorités locales après l'étape de Bouna. (Dr)
Les membres de l'Ong Eicf et les autorités locales après l'étape de Bouna. (Dr)
Les membres de l'Ong Eicf et les autorités locales après l'étape de Bouna. (Dr)

Lutte contre le trafic d’armes légères : Une Ong sensibilise dans le Zanzan

Le 03/11/20 à 17:51
modifié 03/11/20 à 17:51
Sensibiliser la population aux dangers liés à l'usage, au trafic et à la circulation illicite des Armes légères et de petit calibre (Alpc) ainsi qu’aux initiatives de prévention de la violence armée à Bondoukou et Bouna, surtout en cette période électorale. Voilà en substance la mission que s’est assignée l’Ong ‘’Ensemble, imaginons et construisons le futur’’ (Eicf).

Le lancement de cette action citoyenne s’est déroulé, le 29 octobre, à Bondoukou. Ce, en présence des autorités administratives, coutumières, communautaires et religieuses locales ainsi que des représentants de la société civile et des organisations de jeunesses et de femmes.

Cette initiative d’Eicf, selon son point focal dans le Gontougo, Gérard N’Guessan, s’inscrit dans le cadre du Projet d’appui à la politique nationale de contrôle du trafic et de la circulation illicite d'armes légères et de petit calibre et de prévention de la violence armée en Côte d’Ivoire, mis en place par la Commission nationale de lutte contre la prolifération et la circulation illicite des armes légères et de petit calibre (ComNat-Alpc).

« Après les actions en faveur de la paix et du vivre ensemble que nous avons menées dans l’Ouest montagneux, nous sommes cette fois dans le Zanzan, avec l’appui de nos partenaires pour poursuivre notre mission de paix et de cohésion. Celle de construire ensemble un monde futur, harmonieux et épris de paix », a déclaré Gérard N’Guessan.

La campagne de sensibilisation qui est prévue pour durer quatre mois bénéficie d’un appui technique et financier de l’Union européenne et de Coginta Côte d’Ivoire. Elle se déclinera en des parades dans les rues, des adresses de slogans de paix et des rencontres d’échanges avec tous les acteurs clés de la population du Zanzan.


Le 03/11/20 à 17:51
modifié 03/11/20 à 17:51

LES + POPULAIRES

Ambassades des États-Unis: 170 femmes dirigeantes reçoivent des parchemins de fin de formation Prière œcuménique: Des femmes des confessions religieuses du district d’Abidjan prient pour la consolidation de la paix en Côte d'Ivoire Élection du secrétaire national de la Cnesup : Des enseignants sollicitent la candidature de Kouia Oulou Franck Wilfried