Présidentielle 2020/Meeting de clôture à Daloa : Alain- Richard Donwahi apporte son soutien à Mamadou Touré

Alain-Richard Donwahi, président des élus et cadres Rhdp du Grand Ouest
Alain-Richard Donwahi, président des élus et cadres Rhdp du Grand Ouest
Alain-Richard Donwahi, président des élus et cadres Rhdp du Grand Ouest

Présidentielle 2020/Meeting de clôture à Daloa : Alain- Richard Donwahi apporte son soutien à Mamadou Touré

Le 30/10/20 à 11:19
modifié 30/10/20 à 11:19
Le 29 octobre, le Directeur régional de campagne du candidat Alassane Ouattara dans la Nawa, est allé soutenir son homologue Mamadou Touré organisation de la cérémonie. En effet, le ministre Donwahi s’est déplacé avec une forte délégation composée des élus et cadres, et des chefs traditionnels. Cette délégation s’est dite très honorée de prendre part à cette étape de la campagne électorale.

Pour le ministre Donwahi, en sa qualité de Président des élus et cadres Rhdp du Grand Ouest, c’est avec une réelle fierté et un engagement sans faille qu’il conduit cette délégation.

A sa prise de parole il n’a pas manqué de dire que c’est grâce aux routes que nous mangeons tous ! Et que nous mangeons bien !

Pour lui, toutes les réalisations du candidat du Rhdp, achèvent de convaincre même les plus sceptiques, qu’il est un grand bâtisseur et qu’il est donc le digne fils du Président Félix Houphouët-Boigny.

C’est pourquoi, au nom du collectif des chefs et leurs populations, il a exhorté le Directeur exécutif, de transmettre leur respectueuse et infinie gratitude au Président de la République. Aux jeunes, il s’est interrogé : « Devons-nous être des spectateurs ? Non, nous ne devons plus être des spectateurs mais plutôt des acteurs (...) Notre avenir dépend en premier lieu, de nous-mêmes ! L’avenir du Grand Ouest et l’avenir de la Côte d’Ivoire dépendent également de nous ! Nous devons prendre notre siège dans cette dynamique de développement participatif. Dès aujourd’hui, nous devons nous aligner derrière notre candidat », a- t-il affirmé.

Selon lui c’est le candidat Ouattara qui a pris la décision de faire la passe à la nouvelle génération. Hélas, dira-t-il, Dieu en a décidé autrement en rappelant à lui, Amadou Gon Coulibaly, affectueusement appelé AGC. « Après-demain samedi 31 octobre 2020, comme un seul homme, dans la joie et dans la bonne humeur, rendons-nous tous aux urnes », a-t-il lancé

Infos : Sercom


Le 30/10/20 à 11:19
modifié 30/10/20 à 11:19

LES + POPULAIRES

Université Houphouët-Boigny: Du matériel médical et non médical pour l’Ufr sciences médicales Enseignement supérieur et secondaire: L'Ajesci dénonce les frais de Coges et frais annexes dans les lycées et collèges Ambassade des États-Unis: 170 femmes dirigeantes reçoivent des parchemins de fin de formation