Guiglo: La cellule civilo-militaire, la préfecture et le PNUD sensibilisent les populations à la cohésion sociale

La ville de Guiglo a prié pour la paix. (Dr)
La ville de Guiglo a prié pour la paix. (Dr)
La ville de Guiglo a prié pour la paix. (Dr)

Guiglo: La cellule civilo-militaire, la préfecture et le PNUD sensibilisent les populations à la cohésion sociale

Le 27/10/20 à 16:40
modifié 27/10/20 à 16:40
Du 19 au 23 octobre 2020, le Pnud, la cellule civilo-militaire et la préfecture de Guiglo ont organisé une caravane de sensibilisation pour le maintien de la cohésion sociale dans sept villages du département de Guiglo. Cette caravane a été couronnée par l’organisation le 24 octobre, de la « Journée de la paix » à la place Félix Houphouët-Boigny de Guiglo.

Au cours de cette cérémonie, le chef de canton, Coulayes Victor Emmanuel, a rappelé que Guiglo est une ville de paix et de pardon. Il a invité les populations à bannir la haine pour une paix durable.

Au nom des organisations de jeunesse, Tahi Charles a fait savoir que toute la jeunesse du Cavally a décidé de préserver la paix et la cohésion sociale. « Nous, jeunes du Cavally, connaissons le sens réel de la paix. Notre région doit être celle où il fait bon vivre », a-t-il souligné. Avant de féliciter les autorités administratives pour l’important rôle joué pour le maintien de la paix.

À sa suite, le président de la cellule civilo-militaire de Guiglo, le prophète Yahi Octave, a appelé à prier pour la paix en Côte d'Ivoire et dans le Cavally. L'homme de dieu a également invité les hommes politiques et autorités traditionnelles à privilégier le langage d’apaisement, afin de contribuer au renforcement de l’unité nationale.

« Quiconque voudra des heurts dans cette région, trouvera le Seigneur sur sa route (...) Tout ce que nous devons faire, doit converger vers la paix (...) Nous devons tourner la page des rancœurs pour consolider nos efforts en faveur de la paix. Nous sommes infiniment reconnaissants à nos partenaires financiers qui ont tout mis en œuvre pour faciliter le travail de notre cellule sur le terrain », a-t-il conclu.

Diego Marius, secrétaire général 1 de la préfecture de Guiglo, représentant le préfet de région, a, quant à lui, remercié tous les membres de la cellule civilo-militaire de Guiglo pour le travail abattu en amont pour la paix.

Il faut rappeler que ces activités s’inscrivaient dans le cadre du projet d’appui à la prévention des crises, et à la consolidation de la cohésion et de l‘inclusion sociale avec un appui financier de la République fédérale d’Allemagne et exécuté par le Pnud.


Le 27/10/20 à 16:40
modifié 27/10/20 à 16:40

LES + POPULAIRES

Université Houphouët-Boigny: Du matériel médical et non médical pour l’Ufr sciences médicales Enseignement supérieur et secondaire: L'Ajesci dénonce les frais de Coges et frais annexes dans les lycées et collèges Ambassade des États-Unis: 170 femmes dirigeantes reçoivent des parchemins de fin de formation